Nouvelles

4 astuces pour réduire l’humidité à la maison

L’humidité est un problème récurrent dans les maisons. Non seulement elle provoque une sensation désagréable mais elle peut engendrer de sérieux problèmes de santé et d’allergies aux résidents du logement.
Comment réduire l’humidité dans une maison ? Quelles sont les astuces qui fonctionnent ?  

1. Ouvrir chaque jour les fenêtres pendant dix minutes

La première chose à faire dans une maison pour prévenir ou régler les problèmes d’humidité est de s’assurer qu’elle est bien ventilée. Fermer toutes les ouvertures vers l’extérieur afin d’éviter les déperditions de chaleur n’est en effet pas une bonne solution. Au contraire, une maison a besoin de respirer pour renouveler l’air ambiant et réguler l’humidité.

L’air extérieur étant plus sec que l’air d’une maison, ouvrir les fenêtres dix minutes par jour peut permettre d’éviter les problèmes majeurs d’humidité et la formation de champignons.

Dans les salles de bains et les cuisines, l’opération doit être effectuée après chaque douche ou préparation de repas. 

2. Installer une VMC

Si l’on ajoute une simple ventilation mécanique contrôlée, couramment appelée VMC, on fait entrer de l’air « neuf » de manière continue de l’extérieur dans les pièces principales. Celui-ci passe par les pièces humides, puis est aspiré vers l’extérieur. Les VMC les plus simples offrent un débit constant mais il existe des modèles plus élaborés qui adaptent leur débit d’air en fonction des variations du taux d’humidité du logement.

Quel que soit le modèle retenu, une VMC doit être entretenue régulièrement pour conserver son efficacité. Pour cela, il suffit de démonter les bouches d’aération et d’aspirer la poussière à l’aide d’un aspirateur, puis de les nettoyer à l’aide d’eau chaude et de dégraissant tous les trois mois environ.

3. Placer un déshumidificateur dans les pièces les plus humides

Il existe sur le marché des absorbeurs d’humidité chimiques ou électroniques qui permettent de capter en moyenne deux litres d’eau par semaine.

Mais un déshumidificateur fait maison est tout aussi efficace, tout en étant écologique et économique. Il suffit d’une bouteille en plastique, d’un peu d’argile, de litière pour chat, de gros sel ou de charbon, d’une compresse et d’un élastique pour en fabriquer un. La réalisation du déshumidificateur est très simple. On coupe la bouteille, puis on met l’argile, la litière, le sel ou le charbon dans la partie basse. Ensuite, on la recouvre avec la partie haute placée à l’envers. On aura préalablement remplacé le bouchon de cette partie par une compresse tenue par l’élastique. Ce déshumidificateur maison prêt à l’emploi permet de capter l’excédent d’humidité de la pièce.

4. Aménager son intérieur de manière adaptée

Aménager son intérieur astucieusement permet également de réduire la formation d’humidité. Il suffit par exemple de :

  • Laisser un petit espace entre les meubles et le mur. Cette petite astuce permet d’éviter que l’air ne stagne derrière les murs et que des moisissures n’apparaissent
  • Limiter la présence de plantes vertes qui génèrent de l’humidité
  • Faire sécher le linge uniquement dans les pièces d’eau et jamais dans les pièces de vie
  • Placer des capteurs d’humidité naturels, comme des pierres de sels d’Himalaya ou des petits morceaux de gomme arabique parfumée dans les placards et les armoires afin de réguler le taux d’humidité d’une pièce.

Avoir une maison humide peut être un véritable calvaire mais il est en règle possible de venir à bout des problèmes d’humidité en aérant, nettoyant sa VMC et plaçant des déshumidificateurs dans les pièces les plus humides. Si le phénomène persiste, il est probable que la maison présente d’autres problèmes nécessitant la réalisation de travaux. C’est le cas lorsqu’elle présente des remontées capillaires ou une infiltration d’eau provenant d’un mur extérieur, de la toiture ou d’une conduite d’eau.

Leave a Comment (0) ↓

AIR MILES

Nous sommes désormais partenaire Air miles!
Voyez nos promotions!