Nouvelles

4 bénéfices du nettoyage haute pression pour vos meubles

Moins cher et tout aussi efficace que leurs anciens systèmes, le nettoyage à haute pression est de plus en plus demandé, autant par les entreprises que par les particuliers. Que ce soit pour un nettoyage industriel ou une terrasse extérieure, la haute pression permet de nettoyer en puissance les équipements lourds et difficiles à entretenir à la main, ainsi que du mobilier. Particulièrement utilisé dans des larges espaces, bureaux, usines et autres lieux où le passage est fréquent, le nettoyage à haute pression permet de nettoyer rapidement et efficacement même les endroits les plus incrustés de saleté. Pour vous donner un aperçu, voici quatre bénéfices du nettoyage à haute pression.

  • Rapide d’utilisation

Bien que les machines de nettoyage à haute pression soient très puissantes et peuvent sembler impressionnantes, leur utilisation est assez facile, et surtout, très rapide. En effet, pour quelqu’un qui maîtrise son outil et connaît les niveaux de résistance des différents matériaux, passer au travers de différentes pièces de mobilier peut aller très vite. En effet, le danger pour un amateur serait de mal mesurer la puissance de sa machine et d’endommager le mobilier par la suite, mais une personne experte pourrait finaliser tout un projet de ménage de saison en très peu de temps.

  • Économique

Les machines à haute pression sont certainement parmi les outils de nettoyage les plus économes sur le marché. En effet, si on compare la consommation d’eau d’un tuyau d’arrosage à celle d’une machine de nettoyage haute pression, c’est jusqu’à 10 fois moins d’eau qui est utilisée pour une pression bien plus élevée. Ainsi, plutôt que de passer plus de temps à frotter son mobilier en consommant de l’eau, mieux vaut utiliser l’eau directement pour désincruster la saleté.

  • Idéal sur le mobilier extérieur

Chaque printemps, c’est la même chose : on nettoie et réaménage sa terrasse, pour découvrir du mobilier sale. C’est normal, gardé à l’extérieur pendant plusieurs mois, le mobilier de terrasse a eu le temps d’accumuler poussières et saletés, cristallisées par le froid pendant tout l’hiver. Avec une machine à haute pression, il est possible de nettoyer tout le mobilier extérieur sans dommage : bois, teck, ciment, vinyle… Bien entendu, il sera important d’ajuster la force du jet en fonction des matériaux, pour ne pas les endommager.

  • Efficace sur tous matériaux

Contrairement au nettoyage à la vapeur, le nettoyage à haute pression est très efficace sur toutes sortes de surfaces, dont les plus poreuses comme le béton, le marbre ou la brique. En effet, grâce à son puissant jet d’eau, il peut être très facile d’éliminer des taches persistantes et de retirer la saleté incrustée, même la graisse. On l’utilise souvent sur les murs extérieurs des maisons, les terrasses bétonnées, les entrées et sols de garage et autres espaces à la merci des passages, de la pollution extérieure et des éléments naturels.

Le nettoyage à haute-pression rend toute séance de nettoyage beaucoup plus facile et efficace, à moindres frais, et coûts environnementaux. Efficace sur le bois, le métal, le plastique, la pierre et les briques, c’est la solution idéale pour du mobilier d’extérieur ou industriel. Cependant, le nettoyage à haute-pression étant très puissant, il faut faire attention à quelques éléments de base pour s’assurer de  mobilier on veut nettoyer pour adapter la puissance du jet et la méthode de nettoyage. Comme toujours, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour éviter toute erreur et endommagement.

Leave a Comment (0) →

Comment conserver votre moquette blanche le plus longtemps possible ?

Les tâches sur les tapis et moquette ne sont jamais une bonne surprise, d’autant plus quand la surface tachée est blanche. En effet, les moquettes blanches, très à la mode en décoration d’intérieur donnent une impression de grandeur et de fraîcheur dans n’importe quelle pièce, mais son entretien peut sembler difficile. Comme le moindre défaut saute aux yeux sur une surface claire, il existe quelques astuces pour conserver sa moquette blanche le plus longtemps possible.

  • Prévenir

Quand on a une moquette blanche, il est clair que l’on doit faire plus attention qu’avec d’autres types de sols comme du parquet, ou simplement une moquette sombre. Comme le dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir, alors on prendra soin d’instaurer de bonnes habitudes pour éviter de salir trop rapidement son sol immaculé. Par exemple, éviter de porter des souliers à l’intérieur, s’assurer de laisser un espace où reposer les bottes d’hiver, qui n’est pas en contact avec la moquette blanche, et faire attention aux repas pris dans ces pièces, surtout en présence d’enfants et d’animaux.

  • Entretenir régulièrement

L’entretien régulier de sa moquette est aussi indispensable. En effet, toute une routine de nettoyage accompagne une moquette, surtout si elle est blanche. On fera donc attention d’aspirer, à l’aide d’un aspirateur de qualité, la poussière, les résidus et la saleté ancrée dans la moquette. Idéalement, l’aspirateur est passé une à deux fois par semaine minimum, voire même chaque jour si possible.

  • Agir rapidement

Animaux, enfants, repas mouvementés, maladresse… Il est impossible d’empêcher les taches  quand on a une moquette blanche. Après tout, n’importe quelle pièce de la maison reste un espace à vivre et on ne va pas s’arrêter de le faire pour une moquette! La règle d’or avec une surface claire est de nettoyer toute tache au plus vite, c’est-à-dire dès qu’elle survient, pour éviter qu’elle ne s’imprègne en profondeur. La plupart du temps, de l’eau tiède et un savon doux font l’affaire, même si la tache ne disparaît pas complètement. On fait attention à ne pas frotter trop fort, cela pourrait étendre la tâche et abîmer les fibres de la moquette, la technique de tapotage est plutôt conseillée. Attention aussi aux produits d’entretien vendus sur le marché, certains peuvent être très abrasifs sur la fibre, ou simplement pas adaptés. Dans le doute, il est conseillé de faire un essai sur une partie non visible, cachée par du mobilier par exemple, avant d’utiliser le produit sur toute la surface.

  • Nettoyer en profondeur

Pour nettoyer en profondeur, on utilise différentes méthodes d’extraction reposant généralement sur un système de vapeur. Si vous vous sentez à l’aise, il est possible de louer des machines à extraction et d’essayer de l’utiliser tout seul chez soi. Les machines peuvent être difficiles à manipuler et les solutions de nettoyage doivent être judicieusement dosées. Il est donc recommandé de faire appel à un expert avant de se lancer dans cette aventure pour ne pas empirer les choses.

  • Faire appel à des professionnels

On recommande de faire nettoyer sa moquette au moins une fois par an par un professionnel. C’est le cas pour n’importe quelle moquette, mais plus particulièrement si elle est blanche ou de couleur claire. Le fait est qu’aucune solution maison ne pourra nettoyer en profondeur et redonner son éclat à une moquette blanche sans une aide experte.

Une moquette blanche est un atout de choix dans une maison, apportant raffinement et lumière à une pièce. Bien qu’elle demande une attention particulière, il n’est pas impossible d’avoir et de garder une moquette blanche en bon état pendant longtemps. Le plus important étant de ne pas négliger son entretien, et de s’assurer d’en faire une routine régulière.

Leave a Comment (0) →

Quelles sont les différentes pièces d’un camion-usine ?

Dans le monde du nettoyage, on voit apparaître depuis quelques années une machine au nom étrange : le camion-usine. Particulièrement utilisé pour le nettoyage de tapis, le camion-usine est une unité de nettoyage montée dans un camion ou van, offrant la meilleure qualité de nettoyage de tapis disponible sur le marché en termes de puissance et de qualité. C’est aussi un système assez complexe qui nécessite une formation complète pour pouvoir l’utiliser, notamment de par les nombreux éléments qui le composent. Alors qu’il ne suffit que de connecter certains tuyaux après avoir placé le camion-usine proche du domicile traité, nombreux sont ceux qui se demandent ce qu’on peut bien trouver dans ces mystérieuses machines roulantes .

  • Chauffage de l’eau

La première question que l’on peut se poser face à un camion-usine de nettoyage est comment est-ce qu’il peut bien fonctionner ? Les machines de nettoyage ont effectivement besoin d’énergie pour fonctionner et chauffer l’eau qui est indispensable au nettoyage de tapis résidentiel par exemple. Il existe généralement deux types de camions-usines : ceux alimentés par combustion fossile et ceux alimentés par échange de chaleur.

L’échange de chaleur utilise la chaleur créée par le moteur pour chauffer l’eau utilisée par les machines pour le nettoyage. Au contraire, la combustion fossile utilise du propane ou un autre type d’essence pour chauffer l’eau.

  • Pièces principales

Un camion-usine a absolument besoin d’un moteur à essence pour alimenter la pompe, l’aspirateur et les autres éléments de nettoyage. Une pompe à eau à haute pression, chauffée par échange de chaleur ou par combustion fossile, permet d’injecter de l’eau chaude dans les tapis ou les meubles rembourrés pour les nettoyer. On trouve également un système d’injection chimique qui envoie des produits d’entretien dans la solution utilisée pour le nettoyage de tapis commercial notamment. Enfin, un réservoir récupère toute l’eau aspirée des tapis, pour l’éliminer selon des normes écologiques par la suite.

  • Accessoires additionnels

En plus des pièces principales, de nombreux éléments viennent compléter le camion-usine de nettoyage. Il s’agit surtout des outils qui s’ajustent à l’aspirateur et la pompe à eau, permettant de nettoyer les tapis résidentiels et commerciaux en profondeur. Des têtes d’attachement permettent de mesurer au mieux la puissance de l’eau, en fonction des tapis traités. Ces éléments sont également très pratiques pour atteindre des surfaces plus particulières, comme des recoins de pièces ou des tapis d’escalier par exemple. On peut également trouver des outils rotatifs pour pénétrer plus profondément les couches du tapis. Les tuyaux sont également nombreux pour propulser et récupérer l’eau utilisée pour nettoyer. Ces accessoires permettent aussi le nettoyage de meubles rembourrés, tels que des matelas ou des divans. Les camions-usines peuvent également être équipés pour faire du nettoyage de plancher de céramique, mais également du nettoyage d’escaliers.

Chacun de ces éléments vient optimiser la puissance produite par le camion-usine, pour assurer un nettoyage des plus efficaces et avec le moins de dérangement possible.

  • Résultats

De par leur fonctionnement, les camions-usines sont beaucoup plus puissants que les unités de nettoyage portatives. Ils peuvent atteindre des températures très hautes (jusqu’à 100 degrés Celsius) permettant de désinfecter en profondeur les tapis, tissus et meubles rembourrés en tout genre. Les camions-usines permettent également d’ajuster la température de l’eau en fonction du matériel traité, mais aussi la pression, selon la dureté et saleté du tapis. De plus, que vous ayez à nettoyer un tapis résidentiel ou un tapis commercial, l’aspirateur d’un camion-usine est beaucoup plus puissant, ce qui permet de sécher très rapidement après nettoyage.

Que ce soit pour un domicile ou un bureau, le recours à un camion-usine assure la meilleure efficacité disponible sur le marché, avec un nettoyage en profondeur. De plus, les pièces peuvent être utilisées beaucoup plus rapidement après un nettoyage, puisque les surfaces sont laissées quasiment sèches grâce au puissant aspirateur du camion-usine. Avec une plus haute température, une plus haute pression et un séchage plus rapide, de plus en plus de compagnies et de particuliers font appel à des professionnels équipés d’un camion usine pour leur nettoyage de tapis annuel. C’est aussi une solution moins dérangeante pour les clients, qui n’ont pas besoin d’offrir un accès à l’eau ou de voir des grosses machines être installées chez eux. Tout ce que les experts ramènent à l’intérieur avec un camion-usine, ce sont les outils directement connectés au camion. Pour un nettoyage d’éléments délicats, tels que des escaliers ou des planchers de céramiques, le camion-usine semble donc être la meilleure solution.

Leave a Comment (0) →

Devriez-vous opter pour un imperméabilisant pour cuir pour vos meubles ?

S’offrir du mobilier en cuir est un investissement sur du long terme. Pour garder canapés, fauteuils et autres éléments de décoration en bon état le plus longtemps possible, un des produits d’entretien indispensables est l’imperméabilisant pour cuir. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire au premier abord, le cuir n’est pas imperméable et l’eau en est un des plus grands ennemis. Les gouttes d’eau peuvent provoquer des taches indélébiles et d’autres produits chimiques présents dans certains liquides, comme certains savons peuvent également endommager l’aspect du cuir de manière permanente. La moindre goutte d’eau qui n’est pas immédiatement nettoyée laissera une trace et le mobilier pour lequel on a investi perd de son aspect luxueux et de sa valeur.

Pour éviter qu’un accident abîme votre mobilier en cuir, voici quelques conseils pour choisir le bon imperméabilisant qui le gardera en bon état.

Identifier votre cuir

Avant de choisir un imperméabilisant, il faut s’assurer de bien connaître son mobilier pour sélectionner le produit le plus adapté. On peut trouver sur certains mobiliers des étiquettes d’identification, ou interroger le manufacturier au besoin. D’une manière générale, on distingue deux types de cuir : protégé et non protégé.

Le cuir protégé est le plus courant, on l’appelle cuir fini, semianiline, aniline pigmentée ou cuir pigmenté. C’est un cuir plus durable, antitaches, puisqu’il s’agit en fait d’un cuir qu’on a teinté, puis recouvert d’une couche de pigment pour lui donner une certaine couleur et le protéger. Ils peuvent avoir un toucher plus rugueux que le cuir pur, en fonction du nombre de couches de pigment et de protection. Le cuir non protégé, qu’on appelle cuir non raffiné, ou aniline pure, est lui aussi teinté pour avoir une couleur uniforme, mais aucun pigment de couleur n’est ajouté. Il n’a donc aucune couche de protection, ce qui lui donne une grande douceur au toucher, mais le rend beaucoup plus vulnérable aux taches et autres accidents. Plus dispendieux puisque non traité, le cuir non protégé présente une texture unique à certains endroits, laissant apparaître les grains naturels du cuir et parfois un effet patiné.

Nettoyer la surface

Avant d’y étendre l’imperméabilisant, il est important de bien nettoyer la surface du mobilier en cuir. Pour cela, on commence par dépoussiérer à l’aide d’un petit aspirateur, tous les recoins du meuble. On peut ensuite utiliser un petit linge à peine humide (rappelons-nous, on ne veut pas laisser de marques d’eau) pour essuyer la surface tout en douceur. On fera très attention de ne pas gratter le cuir, même si on y voit des traces. On conseille généralement d’éviter d’utiliser des produits chimiques à cette étape, au risque d’utiliser le mauvais. Si on a un bon produit spécialement fait pour son mobilier en cuir protégé, non abrasif (attention à l’ammoniac), on peut l’utiliser pour finaliser le nettoyage. Le cuir pur, cependant, est beaucoup plus sensible aux produits chimiques, qui sont déconseillés avant d’appliquer un imperméabilisant. Dans le doute, de l’eau distillée et quelques gouttes de savon doux feront parfaitement l’affaire.

Une fois la surface nettoyée et séchée, on peut passer à l’étape de l’imperméabilisation.

Appliquer l’imperméabilisant

Pour choisir le bon produit, il est conseillé de bien lire les instructions des produits pour s’assurer d’avoir un imperméabilisant adapté. On conseille d’aérer la pièce où l’on applique le produit, puisque selon la grandeur du mobilier, de fortes odeurs persisteront dans la pièce. Si le produit vient en spray, on l’appliquera à une certaine distance du tissu de manière uniforme, puis on laisse sécher pendant le temps recommandé par le manufacturier.

Après quelques heures, on peut vérifier si l’imperméabilisant a bien pris, en faisant ruisseler quelques gouttes d’eau dans un coin non visible. Si l’eau pénètre, une deuxième couche pourrait être nécessaire. Si l’eau perle sur la surface, c’est que l’imperméabilisant fonctionne.

Pour de grandes pièces de mobilier, il est conseillé de faire appel à un professionnel aux différentes étapes du processus pour s’assurer de ne pas faire d’erreur. La règle d’or, si l’on veut procéder seul, est de faire d’abord des essais sur une petite surface non visible.

Leave a Comment (0) →

Grand ménage avant déménagement : 7 endroits à ne pas oublier

Il y a deux grands moments de ménage dans la vie d’un domicile qui sont impossible à éviter : le grand ménage du printemps et le grand ménage avant déménagement. Dans les deux cas, il s’agit de nettoyer en profondeur tous les espaces de son chez-soi… sans exception. Et bien que la tâche puisse sembler facile (après tout, il ne s’agit que de nettoyer), on se rend bien vite compte qu’il reste toujours quelque chose à nettoyer, un coin oublié ou une partie laissée pour compte.

Pour s’assurer de laisser un espace entièrement propre dans le moindre recoin pour les futurs habitants de votre maison, nous vous avons préparé une liste de 7 endroits à ne pas oublier à utiliser comme aide-mémoire avant la date fatidique.

Électroménagers

On y coupe, cuit, mange et bien plus. Malgré un nettoyage régulier, la cuisine est pleine de recoins inaccessibles qui se transforment en véritables nids à poussières. Après avoir nettoyé l’intérieur du poêle, réfrigérateur, micro-onde et lave-vaisselle, il est important de les déplacer pour nettoyer le dessus des électros, mais surtout, le sol en dessous.

Les conduits d’aération

Autre nid à poussière par excellence, les entrées d’aération et de climatisation doivent être nettoyées en profondeur avant l’arrivée des nouveaux habitants. L’accès à l’entrée du conduit se fait facilement, on peut donc retirer les grilles et les nettoyer aisément. Cependant, nous vous suggérons de faire appel à un spécialiste du nettoyage pour atteindre le reste du conduit d’aération. En effet, la poussière se retrouve partout et il est difficile d’y accéder sans du matériel professionnel.

Fenêtres et moustiquaires

Des carreaux sales sont visibles d’un premier coup d’œil, mais qu’en est-il du reste ? On néglige souvent le contour des fenêtres, les amas de poussières et de saletés venant de l’extérieur et les moustiquaires. Avant de déménager, il est important de nettoyer en profondeur toutes les fenêtres du domicile. Selon leur hauteur et disposition, il peut être nécessaire de faire appel à un professionnel pour atteindre toutes les zones des fenêtres.

Portes et poignées

On les manipule à longueur de journée, et pourtant, il est rare que l’on pense à nettoyer les portes et poignées de son chez-soi. Entre les traces de doigts et la poussière amassée autour des encadrements, les portes sont des zones à nettoyer avec soin.

Plafonds et hauteurs

Bien qu’on ne le regarde pas très souvent, le plafond, comme le reste des murs d’un intérieur, collecte de la poussière et de la saleté tous les jours. C’est cependant les hauts de rangements et de mobilier qui en accumulent le plus. En restant en hauteur, on s’assure de nettoyer les lampes et appliques murales qui, attirent poussières et petites bestioles, de même pour les ventilateurs

Patio et terrasse

Avec nos longs hivers, les espaces extérieurs peuvent vite devenir un nid à bestioles, mauvaises herbes et autres résidus provenant de l’extérieur. Avant de céder son logement, on prend le temps de bien nettoyer la surface habitable des espaces extérieurs, en déplaçant les meubles et plantes, et en nettoyant autant le sol que les murs

Garage

Une des pièces les plus controversées de la maison! Le garage a souvent tendance à devenir un débarras de vieilles affaires et projets non terminés. C’est aussi un espace généralement plus humide et plus froid, où s’accumule beaucoup de saleté au fil du temps, que très peu de personnes nettoient régulièrement. Par la même occasion, on s’assure de nettoyer les bacs et espaces réservés aux déchets et au recyclage, en nettoyant et désinfectant l’intérieur et l’extérieur.

Tout grand projet mérite un minimum d’organisation, et avec un peu de planification, votre grand ménage prédéménagement n’en sera que plus agréable et plus rapide. On conseille donc par diviser son espace en sections et lister les différentes tâches et zones à nettoyer en fonction.

Leave a Comment (0) →

Calcul du taux d’humidité : comment et pourquoi le faire ?

Lorsque l’on parle du calcul du taux d’humidité à l’intérieur d’une habitation comme de tout autre bâtiment, on parle de la quantité de vapeur d’eau dans l’air. Chaque être vivant qui occupe un lieu plus ou moins clos, qu’il soit un humain, un animal ou même une plante produit de la vapeur d’eau en respirant tout comme en transpirant. Dans une habitation, les autres sources de vapeur d’eau peuvent être aussi les activités comme la cuisine, la douche, la lessive ou encore le lavage de la vaisselle. L’humidité peut enfin entrer dans un bâtiment par le sol, les aérations et les fenêtres.

Pourquoi calculer le taux d’humidité dans une maison ?

Parce que la nature est très bien faite, comme tout élément, l’humidité nous est nécessaire et est utile à notre bonne santé ainsi qu’à notre confort. C’est notamment pour cela, qu’un manque ou un surplus d’humidité peut engendrer des problèmes plus ou moins graves :

  • Les problèmes possibles en cas de surplus d’humidité : condensation sur les fenêtres, taches d’humidité et moisissures sur les murs et les plafonds, réactions allergiques temporaires des occupants des lieux, dommages physiques sur les plantes, les meubles et le bâtiment et allergies permanentes des occupants.
  • Les problèmes possibles en cas de manque d’humidité : gerçures des lèvres et de la peau, irritation nasale, mal à la gorge, difficultés respiratoires, formation d’électricité statique, problèmes avec l’électricité et les appareils électroniques, dommages sur les meubles ou le bâtiment et inconfort permanent des occupants des lieux.

Comment calculer le taux d’humidité dans votre maison ?

Un hygromètre ou capteur d’humidité est un instrument de mesure de la vapeur d’eau dans les espaces intérieurs qui permet de calculer le taux d’humidité très facilement et rapidement. Vous trouverez ce type d’instrument dans toutes les gammes de prix, dans les quincailleries, les magasins de produits électroniques ou de matériel de maison ainsi que dans les grands magasins sous deux formes, les hygromètres électroniques ou les hygromètres mécaniques. L’achat de cet instrument va vous permettre de mesurer un taux d’humidité compris entre 0% (air sec) et 100% (brouillard de vapeur d’eau) partout chez vous, en le déplaçant de pièce en pièce. L’hygromètre indique en effet l’humidité relative (HR) au sein de votre intérieur, au moment où vous la mesurez, mais aussi dans la pièce où vous le faites précisément. Prenez alors soin de mesurer l’humidité dans chacune des pièces différentes de votre maison ou au moins dans celles où l’humidité peut le plus vous préoccuper, comme dans un sous-sol où sont stockés des biens précieux ou encore dans les chambres à coucher. Veillez aussi à placer l’hygromètre loin d’une source de chaleur comme le chauffage lors de la prise de mesure. Au Canada, durant la saison du chauffage, il n’est pas rare de subir les effets problématiques du surplus d’humidité. Afin de prévenir la formation de condensation sur les fenêtres durant l’hiver, voici alors les valeurs idéales dans un intérieur :

  • Dans un intérieur, l’humidité relative conseillée est comprise entre 30 et 50%.
  • Lorsque la température extérieure est inférieure à -10 degrés Celsius, l’HR conseillée dans un intérieur est de 30 %.

En somme, si vous redoutez qu’il y ait un problème d’humidité dans votre intérieur, mais que vous voulez en être certain avant de faire intervenir un professionnel pour régler cette situation, un hygromètre peut vous donner une information très claire à ce sujet. En cas de problème d’humidité déjà constatée, accompagné de dégâts comme de la moisissure dans votre intérieur, mais aussi des problèmes de santé dans votre famille, faites vite appel à des professionnels du nettoyage, expérimentés dans les dégâts dûs à la vapeur d’eau. La moisissure doit être retirée sans attendre, car elle est une grande source de pollution de l’air intérieur d’une maison, très nocive pour la santé de tous les êtres vivants.

Leave a Comment (0) →

Nos conseils pour enlever les odeurs d’un canapé en tissu

Lieu de vie et de relaxation pour toute la famille, le canapé est un meuble qui est fortement sollicité et qui peut donc être rapidement sujet aux différentes odeurs laissées par les grands, les petits, mais aussi les animaux de compagnie. Pour nettoyer, assainir, désinfecter et enlever les odeurs d’un canapé en tissu, voici nos conseils professionnels.

Nettoyer et enlever les odeurs d’un canapé en tissu

Avant de passer n’importe quel produit ou substance sur un canapé en tissu pour enlever les odeurs, il faut toujours commencer par l’aspirer à l’aide d’un puissant aspirateur pour le débarrasser des poussières et des saletés. Certains aspirateurs sont notamment dotés d’un embout brosse spécialement adapté pour les revêtements en tissu. Ensuite, faites toujours un essai sur le tissu avant de commencer à verser un produit sur l’intégralité de la surface d’un canapé. Versez alors une petite quantité du produit désodorisant choisi dans la liste qui va suivre sur une petite partie du canapé qui n’est pas très visible, pour prévenir en cas de dégât. Après ces deux étapes seulement, vous pouvez commencer à essayer de désodoriser votre canapé en tissus à l’aide de :

  • Bicarbonate de soude : produit incontournable pour l’entretien et l’assainissement de tout intérieur, le bicarbonate de soude permet également d’enlever les odeurs incrustées dans les tissus de votre canapé comme de vos couvertures et de tout autre type de textile. Simple à utiliser, il suffit, en effet, de saupoudrer le bicarbonate sur l’intégralité du canapé, de le laisser poser au minimum 1H30 pour maximiser ses effets pour enfin finir par aspirer la totalité de la substance. Naturel et écologique, le bicarbonate de soude élimine efficacement les odeurs et redonne tout l’éclat naturel des tissus.
  • Vinaigre blanc : pour vous débarrasser intégralement d’une forte odeur présente au sein de votre canapé en tissus comme une odeur d’urine d’animaux de compagnie ou encore d’alcool, munissez-vous de vinaigre blanc et d’eau claire. Dans un grand bol, mélangez la même quantité des deux liquides, mouillez une éponge propre, essorez-la pour ne pas trop humidifier le tissu, puis frottez les parties sales et odorantes de votre canapé en faisant des mouvements circulaires. Utilisez ensuite un linge humide pour rincer le vinaigre blanc puis un autre linge sec afin de sécher complètement le tissu du canapé.
  • Ammoniaque : tout comme le vinaigre blanc, l’ammoniaque à un très fort pouvoir désodorisant pour les odeurs les plus fortes et tenaces comme celle de l’urine ou encore du tabac. Pour vous servir de ce produit désodorisant, veillez par contre à le faire en portant des gants ainsi que dans une pièce très bien aérée ou encore à l’extérieur car l’ammoniaque dégage des vapeurs nocives. Pour désodoriser le tissu de votre canapé, versez une petite quantité d’ammoniaque dans un bol rempli d’eau tiède, puis versez également deux ou trois gouttes de produit vaisselle. Comme avec le vinaigre blanc, nettoyez en frottant légèrement et en faisant des mouvements circulaires puis rincez la substance à l’aide d’un linge propre humide avant de sécher la surface.
  • Alcool ménager : désinfectant, dégraissant et désodorisant naturel, l’alcool ménager est un produit intéressant pour enlever les odeurs du tissu de votre canapé car il permet de le désinfecter en même temps. Dérivé de l’alcool à brûler, l’alcool ménager a une odeur moins forte, mais doit tout de même être utilisé loin de toute source de chaleur et de feu. Pour vous en servir, mélangez de l’eau à de l’alcool ménager dans un vaporisateur, vaporisez le mélange sur toute la surface de votre canapé, frottez à l’aide d’une brosse douce si nécessaire (en cas de tache) puis rincez à l’eau claire et séchez correctement.

Pour le nettoyage intensif d’un textile ou d’un canapé en tissu, vous pouvez également faire appel à une entreprise de nettoyage professionnelle.

Leave a Comment (0) →

Désodorisant pour frigo : comment se débarrasser des mauvaises odeurs ?

Si à chaque fois que vous ouvrez la porte de votre frigo, c’est un véritable calvaire odorant car une forte odeur nauséabonde s’en dégage et embaume toute votre cuisine, c’est qu’il est vraiment temps d’agir vous débarrasser d’elle ! S’il vous faut bien sûr commencer par vider votre frigo, trier les aliments qui s’y trouvent puis le nettoyer entièrement, voici également des idées de désodorisant de frigo pour se débarrasser des mauvaises odeurs à long terme.

Idées de désodorisants pour frigo

Les désodorisants pour frigo peuvent être fabriqués par vos soins avec des ingrédients naturels ou bien être trouvés partout dans différents commerces, sous différents modèles, tailles ou formes pour s’adapter à chaque frigo. Ils sont des accessoires conçus pour aspirer toutes les odeurs que les différents aliments qui se trouvent dans les frigos produisent. On les utilise notamment dans les frigos ayant une grande capacité de contenance.

  • Des gousses de vanille : parce que la vanille à un fort parfum, vous pouvez vous en servir comme désodorisant de frigo naturel en gardant une quantité de vanille dans une boîte sans couvercle ou encore sur du papier absorbant. La vanille va dégager tout son parfum et il faudra par contre la renouveler régulièrement, car elle s’assèche rapidement à cause de l’air frais dans le frigo.
  • Citron et bicarbonate de soude : préparez un mélange composé d’une tasse d’eau, d’une grosse cuillère de jus de citron et d’une de bicarbonate dans un petit vaporisateur puis vaporisez le mélange sur l’ensemble de votre frigo préalablement nettoyé. Ce mélange va absorber les odeurs, apporter de la fraîcheur et une agréable odeur citronnée dans votre frigo.
  • Le marc de café : dans un grand bol, versez tout simplement le marc de café de votre café du matin et déposez le bol dans votre frigo. Le marc de café moulu, supprime en effet, en quelques jours toutes les odeurs provenant de votre frigo en les absorbant entièrement. Il a également pour avantage d’être très économique et de ne laisser aucune odeur sur les aliments. Pour maximiser son efficacité, changez le marc de café dès qu’il est sec !
  • Le vinaigre blanc : ce vinaigre magique qui permet d’entretenir toute votre maison de façon économique et écologique peut aussi devenir votre allié pour désodoriser votre frigo. Pour vous débarrasser des odeurs tenaces de fromages, de crustacés ou encore de moisissures, versez une petite quantité de vinaigre blanc adaptée à la taille de votre frigo dans un bol puis placez-le sur une de ses étagères. Il absorbe toutes les mauvaises odeurs et vous devez simplement le changer toutes les deux semaines environ.
  • L’argile blanche ou verte : notre dernière solution pour vous débarrasser des mauvaises odeurs persistantes dans votre frigo est l’argile qui possède de forts pouvoirs désodorisants et assainissants. Tout comme pour le bicarbonate, placez simplement une certaine quantité d’argile blanche ou verte dans un récipient placé dans votre frigo ou même dans votre congélateur et laissez la magie opérer !

Avant de poser n’importe quel désodorisant dans votre frigo, veillez toujours à le vider, à trier tous vos aliments afin de le nettoyer et de le désinfecter correctement. Pour laver un frigo, on peut utiliser du vinaigre blanc ou même de l’eau de javel en faisant toujours attention à bien rincer l’intégralité du frigo à l’aide d’eau claire et propre. Enfin, si votre frigo est réellement dans un sal état et que vous ne vous sentez pas capable de le nettoyer correctement pour qu’il retrouve toute sa fraîcheur, vous pouvez faire appel à des professionnels du nettoyage qui s’occuperont de lui offrir un grand nettoyage de printemps pour lui redonner une seconde vie exempte d’odeurs nauséabondes !

Leave a Comment (0) →

4 bonnes habitudes pour entretenir vos coussins de canapé

Comme tous les textiles présents dans une maison, les coussins de canapé ou encore les plaids qui sont des éléments qui parfont une décoration et apportent un confort et une certaine chaleur à un espace doivent être entretenus. Lavage classique, lavage à la vapeur, mais aussi bonnes habitudes régulières, voici nos conseils pour ne pas délaisser, et prendre soin de vos coussins de canapé pour un intérieur en santé.

  1. Laver chacun coussin de canapé trois à quatre fois par an

Parce que les coussins de canapé sont des éléments qui sont victimes de nombreuses aventures quotidiennement, il est un devoir de les entretenir en les nettoyant régulièrement. Ils sont, en effet, sujets à la transpiration, aux parfums, aux poils, aux éclaboussures, aux renversements ainsi qu’à de nombreuses autres choses au quotidien. Pour conserver leur beauté, leur fraîcheur, qu’ils soient toujours aussi confortables, mais aussi afin qu’ils soient hygiéniques, il faut les nettoyer complètement au moins trois à quatre fois par an minimum.

2. Dépoussiérer et aérer vos coussins régulièrement

Régulièrement, et au mieux une fois par jour si vous avez un peu de temps, pensez à les dépoussiérer ainsi qu’à les aérer. Pour cela, vous pouvez par exemple taper vos coussins les uns aux autres pendant quelques secondes seulement à l’extérieur de votre maison ou par une fenêtre afin de les libérer de la poussière accumulée sur eux, de les débarrasser et de les aérer pour les rafraîchir. En hiver, vous pourrez aussi de cette façon faire disparaître quelques microbes qui n’apprécient guère la soudaine fraîcheur.

3. Repousser les parasites et éliminer les mauvaises odeurs

Afin de repousser les parasites tels que les acariens ou toute autre petite bestiole, vous pouvez vaporiser un mélange d’eau chaude, d’huile essentielle de lavande et de feuilles de menthe sur vos coussins de canapé. Ce mélange permet également d’obtenir une légère et agréable fragrance printanière dans votre salon, aux abords de votre canapé.

4. Choisir la bonne méthode de nettoyage selon le type de textile

  • À la machine à laver : en général, pour le tissu et housse de votre coussin de canapé tout comme le coussin lui-même, il est approprié d’utiliser le lavage par machine à laver. Simple à effectuer, mais aussi très efficace pour un bon lavage, la machine à laver programmée en cycle délicat seulement, permet de nettoyer sans abîmer les tissus de coussins comme les coussins eux-mêmes. Pour préserver la forme rebondie de vos coussins, l’astuce est de mettre une ou deux balles de tennis dans le tambour de la machine à laver. Après le cycle de nettoyage, faites sécher les coussins de canapé au soleil et à l’air libre et ne les passez surtout pas au sèche-linge, sous peine de les retrouver secs, mais en très mauvais état.
  • Au nettoyeur vapeur : pour les tissus les plus délicats et fragiles, comme les coussins de plumes, le lavage en machine est à proscrire et vous pouvez alors effectuer un nettoyage à la vapeur à l’aide d’un nettoyeur vapeur professionnel. Les nettoyeurs vapeur permettent un nettoyage impeccable des matières fragiles, respectent davantage le linge de maison délicat, n’abîment pas et nettoient avec rapidité.

Pour choisir la bonne manière de nettoyer, il faudra dans tous les cas, lire l’étiquette sur chacun de vos coussins afin de choisir la meilleure forme de nettoyage possible. Si vous ne possédez pas de nettoyeur vapeur, mais que son usage s’impose pour entretenir vos coussins de canapé, faites appel de façon exceptionnelle, pour un ménage de printemps par exemple à une entreprise de nettoyage professionnelle et offrez un nouveau souffle à vos textiles comme à votre intérieur.

Leave a Comment (0) →

Comment nettoyer un tapis à sec soi-même ?

Véritable nid à poussière, à saletés ainsi qu’à acariens, les tapis sont également sujets aux taches diverses ! Parce qu’ils sont très sollicités, les tapis ont alors fortement besoin d’un entretien régulier, tout comme d’un nettoyage lorsqu’ils sont tachés ou perdent de leur éclat naturel. Si vous vous demandez, comment nettoyer un tapis à sec vous-même, voici nos conseils et astuces qui vous faciliteront la vie.  

Les éléments à avoir en sa possession pour nettoyer un tapis à sec

  • Du bicarbonate de soude
  • Une brosse à poils doux
  • Un aspirateur

Comment nettoyer un tapis à sec, enlever les taches et le dépoussiérer ?

Afin de faire disparaître le plus de taches possible et de nettoyer les fibres d’un tapis en profondeur, commencez par saupoudrer une bonne quantité de bicarbonate de soude sur votre tapis. Afin de bien faire pénétrer le bicarbonate de soude dans la matière du tapis, frottez ensuite celui-ci à l’aide d’une brosse à poils doux sur l’intégralité du tapis et en particulier là où se trouvent les taches. De cette manière, et en effectuant des mouvements circulaires, vous allez faire entrer le produit dans toutes les fibres du tapis et faire ressortir les matières collées sur celles-ci. Cette étape permet en fait de capter la poussière et toutes les matières étrangères, mais aussi de désodoriser le tapis.

Après avoir légèrement et minutieusement frotté le tapis aux endroits tachés, veillez à laisser le bicarbonate agir pendant au minimum 15 minutes et au mieux toute une nuit afin qu’il puisse réellement agir en profondeur. Pour finir, passez minutieusement l’aspirateur sur l’intégralité de votre tapis plusieurs fois afin d’enlever la totalité du bicarbonate de soude. En suivant ces quelques étapes, vous retrouverez normalement un tapis éclatant, débarrassé de toute tâche et des odeurs nauséabondes !

  • À savoir : dans certains cas, et surtout dans le cas d’une tache ancienne, extrêmement tenace et importante, ce type de nettoyage à sec ne suffira pas à récupérer la beauté et la couleur naturelle de votre tapis. Il faut, en effet, parfois faire appel à un professionnel du nettoyage, qui pourra se débarrasser des taches grâce à son expertise, son expérience ainsi qu’à certains produits aussi puissants que respectueux des fibres de chaque tapis. Ne tentez, en effet, jamais de mettre un produit plus puissant, mais que vous connaissez peu, au risque d’endommager l’intégralité de votre tapis et de créer des taches encore plus importantes et tenaces.

Nettoyer les taches, mais aussi entretenir régulièrement

Pour que votre tapis garde son élégance naturelle sur le long terme, mais aussi que le nettoyage des taches soit plus facile, il est important de l’entretenir régulièrement. Pour cela, commencez par passer l’aspirateur sur votre tapis au minimum une à deux fois par semaine et tous les jours si possible. Si votre aspirateur comporte un embout et un mode brossage, passez la brosse le plus souvent possible dessus ainsi qu’en dessous afin de frotter ses fibres, de le dépoussiérer et d’aspirer les parasites indésirables qui se cachent partout. Aspirez cependant en douceur si votre tapis est fragile.

À retenir :

  • Commencez toujours par un nettoyage à sec de votre tapis.
  • N’utilisez pas de produit trop puissant sans connaître leurs effets.
  • Toujours faire un essai dans un coin du tapis afin d’observer les effets.
  • Nettoyez à partir du pourtour de la zone vers le centre, pour éviter que la tache ne s’étende, ou bien privilégiez un nettoyage complet du tapis.
  • Évitez le plus possible les liquides sur votre tapis, même pour le nettoyage.
  • Si vous utilisez une nettoyeuse vapeur, lavez votre tapis sans solution nettoyante, mais en épongeant la saleté du tapis à l’aide d’un linge propre seulement.
Leave a Comment (0) →
Page 1 of 9 12345...»

AIR MILES

Nous sommes désormais partenaire Air miles!
Voyez nos promotions!