Nouvelles

Fabriquer un nettoyant multi-usage avec des ingrédients naturels

Les méthodes de grands-mères et les solutions « écologiques » ont le vent en poupe. À l’heure où le réchauffement de la planète devient une véritable préoccupation, certains mettent tout en œuvre pour trouver des solutions non polluantes au quotidien. Vous souhaitez fabriquer un nettoyant multi-usage à partir d’ingrédients naturels ? Voici tout de suite une excellente recette.

Réalisation du nettoyant multi-usage

Pour fabriquer votre nettoyant multi-usage vous aurez besoin :

  • D’une bouteille vide de 1,5 L ;
  • De savon noir en pâte ;
  • De bicarbonate de soude ;
  • De vinaigre blanc ;
  • D’huile essentielle de citron ou de tea tree ;
  • D’un saladier ;
  • D’un litre d’eau bouillante ;
  • D’un verre doseur ;
  • D’une spatule ou d’une fourchette.

Versez un litre d’eau bouillante dans un saladier et ajoutez-y une demi-cuillère à soupe de savon noir en pâte. Celui-ci est assez difficile à dissoudre, vous aurez donc besoin de la spatule ou de la fourchette pour réussir à bien le diluer dans l’eau. Une fois le mélange homogène, ajoutez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude et 30 cl de vinaigre blanc. Vous pourrez ensuite compléter le mélange avec quelques gouttes d’huile essentielle de citron ou de tea tree pour parfumer votre préparation.

Mélangez bien le tout puis versez votre nettoyant multi-usage dans votre bouteille d’eau pour le conserver.

Pourquoi le nettoyant multi-usage est-il efficace ?

Le nettoyant multi-usage est composé d’ingrédients actifs efficaces. Le savon noir, fabriqué à base d’huile d’olive et de soude végétale nettoie en profondeur. Le bicarbonate de soude blanchit et possède une action anti calcaire. Le vinaigre blanc est également efficace contre le calcaire et donne de plus de la brillance au carrelage et aux porcelaines. Les huiles essentielles n’ont quant à elles qu’une fonction olfactive, elles servent notamment à cacher l’odeur du vinaigre.

Comment utiliser le nettoyant multi-usage ?

Vous pouvez utiliser ce mélange pour nettoyer :

  • Un plan de travail ;
  • Un évier ;
  • Un four ;
  • Un barbecue ;
  • Un sol en carrelage ;
  • Tous les éléments d’une salle de bain ;
  • Une terrasse ;
  • Des outils ;
  • De la vaisselle.
  • Etc.

Si vous décidez d’utiliser votre nettoyant pour le four, la cuisine ou la salle de bain, vous pourrez verser la préparation dans un vaporisateur (un flacon de produit à vitres recyclé par exemple). Pour le sol, de l’eau bouillante, du savon noir et du vinaigre suffisent. Pour 5 litres d’eau très chaude, diluez une cuillère à soupe de savon noir et versez 20 cl de vinaigre blanc. Il n’est en principe pas nécessaire de rincer le sol après passage de la serpillière. Évitez en revanche de faire les vitres ou d’utiliser ce mélange sur un parquet ou toute autre surface en bois. Pour nettoyer vos vitres, vous pouvez simplement vaporiser du vinaigre blanc et nettoyer à l’aide d’un chiffon propre.

Le nettoyant multi-usage fabriqué maison est-il dangereux ?

Contrairement à la plupart des nettoyants vendus en grande surface, celui-ci ne présente aucun danger pour l’environnement. S’il vous reste du produit sale (après avoir nettoyé le sol par exemple), vous pourrez vider le seau dans votre jardin sans craindre de polluer la terre. Ce produit ne nécessite aucune manipulation spécifique (vous n’avez pas besoin de gants, sauf si vous souffrez d’allergie à l’un des produits qu’il contient) et ne présente pas un danger accru pour les enfants (bien qu’il faille tout de même tenir la bouteille hors de portée des enfants).

Leave a Comment (0) →

Produit détergent vs désinfectant : quelles différences pour le nettoyage ?

Lorsqu’une surface doit être nettoyée en profondeur, il peut être nécessaire d’utiliser un détergent et un désinfectant. Vous vous demandez quelles sont les différences entre ces deux produits ? Ce qui suit devrait répondre à toutes vos interrogations.

Qu’est-ce qu’un détergent ?

Un détergent est un composé chimique doté de propriétés tensioactives qui permettent d’éliminer les salissures. Il se présente de différentes manières. Par exemple, ce peut être un produit de nettoyage généraliste, un produit alimentaire (vinaigre, citron, sel, etc.), un produit spécifique (alcool à 90°, acétone, etc.) ou bien un solvant puissant (eau de javel, essence de térébenthine…). Certains détergents peuvent aussi être des désinfectants.

Pour nettoyer et éliminer les traces, on peut classer les détergents dans des « familles » spécifiques :

  • Les solvants, qui comprennent l’alcool à 90°, l’eau de Javel, l’essence de térébenthine, l’ammoniaque ou le White Spirit ;
  • Les anticalcaires, comme le bicarbonate de soude ou ne vinaigre blanc ;
  • Les blanchisseurs, comme l’eau oxygénée ou l’eau de Javel ;
  • Les abrasifs, comme la terre de Sommières, le savon ou la crème à récurer.

La plupart du temps, les détergents doivent être dilués dans de l’eau, ils doivent également être entreposés à l’abri du regard des enfants (notamment les solvants, les blanchisseurs et les abrasifs).

Qu’est-ce qu’un désinfectant ?

Contrairement au détergent, le désinfectant va permettre de tuer ou d’inactiver des micro-organismes comme les virus ou les bactéries. Son action n’est donc pas nettoyante, on n’enlève pas une salissure avec du désinfectant.

Le désinfectant est utilisé le plus souvent en complément d’un détergent, il sert à désinfecter une zone donnée. Les hôpitaux, les écoles, les cuisines et les sanitaires sont souvent désinfectés afin d’éviter la propagation de virus et de bactéries.

Il existe plusieurs types de désinfectants :

  • Les bactéricides, qui tuent les bactéries ;
  • Les sporicides, qui tuent les spores bactériennes ;
  • Les virucides, qui inactivent les virus ;
  • Les fongicides, qui suppriment les champignons et leurs spores ;
  • Les antiseptiques, qui désinfectent les milieux vivants.

Ces produits sont souvent toxiques pour la peau et doivent être manipulés avec précaution (excepté les antiseptiques).

Quelles différences pour le nettoyage ?

Un détergent n’élimine pas nécessairement les bactéries, champignons et virus. Le désinfectant quant à lui n’aura généralement aucun impact sur une tache tenace. Pour bien nettoyer une surface, il peut donc être intéressant d’utiliser les deux produits ou un mélange « tout-en-un » composé à la fois de détergent et de désinfectant.

Un nettoyage en profondeur va exiger un premier passage avec du détergent afin d’éliminer les souillures et de redonner de l’éclat (à un carrelage par exemple), puis un deuxième passage (après rinçage et séchage) avec un désinfectant. Le détergent a un effet nettoyant tandis que le désinfectant élimine les micro-organismes associés à de la saleté et laisse de ce fait une surface neutre et non dangereuse.

Il ne suffit pas de retirer les salissures pour bien nettoyer une pièce, pour que celle-ci soit sûre et parfaitement propre, mieux vaut utiliser un désinfectant. Les sanitaires, les écoles, les piscines publiques, les hôpitaux, les cuisines et bien d’autres lieux sont de véritables nids à bactéries, pour les éliminer, le nettoyage doit se terminer par une désinfection.

Il y a donc une réelle différence entre détergent et désinfectant ; ces deux produits sont parfaitement complémentaires. Si vous souhaitez effectuer un nettoyage complet de votre maison, appartement ou entreprise, vous pourrez utiliser les deux pour des résultats optimaux.

Leave a Comment (0) →

5 manières de nettoyer un canapé en tissu et enlever les taches tenaces

Nourriture, boissons, peinture, pâte à modeler ou chewing-gum… les canapés font partie du quotidien et s’exposent de ce fait au risque d’être tachés. Vous souhaitez nettoyer un canapé en tissu afin d’enlever les taches tenaces ? Voici 5 manières de vous débarrasser des salissures.

1 – Utiliser du bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est souvent utilisé pour éliminer les taches sans avoir recours à des produits de synthèse néfastes pour l’environnement. Si vous souhaitez éliminer une tache encore fraîche, il vous suffira de saupoudrer du bicarbonate de soude sur celle-ci. Laissez sécher puis aspirer, cette méthode pourrait suffire à éliminer la salissure. Si la tache est plus tenace et sèche, alors, la meilleure chose à faire est de retirer totalement la housse en tissu du canapé, d’humidifier la zone tachée puis de saupoudrer du bicarbonate de soude dessus. Frottez le tissu entre vos mains ou à l’aide d’une brosse puis mettez la housse dans la machine à laver. La tache devrait avoir disparu à la fin du programme.

2 – Opter pour une méthode de grand-mère

L’eau mélangée à de l’alcool, le vinaigre blanc, la terre de Sommières ou le talc sont autant de solutions qui s’offrent à vous si vous souhaitez éliminer une tache sur un canapé en tissu. Le vinaigre blanc, tout comme l’alcool, permet de dissoudre la tache. La terre de Sommières et le talc quant à eux absorbent les corps gras ou l’humidité. Vous pouvez donc les utiliser en complément : par exemple, vous nettoyez la tache avec du vinaigre blanc (à l’aide d’un chiffon ou d’une éponge imbibée), puis vous absorbez le tout avec de la terre de Sommières ou du talc. Si vous n’en avez pas, vous pourrez vous contenter d’un papier absorbant.

3 – Nettoyer à la vapeur

La vapeur est redoutable contre les taches et demeure non dangereuse pour les canapés en tissu. Si vous possédez un nettoyeur vapeur, vous pourrez donc nettoyer et désinfecter votre canapé en un tour de main. La vapeur va décoller les corps gras et les salissures, elle va nettoyer le canapé en profondeur et permettre une évaporation rapide. Notez par ailleurs que la chaleur élimine les bactéries.

4 – Éliminer les taches avec un détachant

Vous n’avez pas de nettoyeur vapeur et les solutions de grands-mères ne sont pas assez efficaces ? Sachez qu’il existe des détachants assez puissants pour nettoyer les tissus. Attention tout de même, ces détachants ne sont pas adaptés à tous les types de tissus et peuvent générer des auréoles ou un aspect délavé. Avant d’utiliser le détachant sur votre canapé, testez le produit dans une zone cachée afin de vous assurer que celui-ci n’endommage pas le tissu (sous les coussins d’assise ou dans un recoin par exemple). Si tout se passe bien, veillez à suivre les instructions et recommandations inscrites sur le flacon. Notez également que certains produits sont dangereux ou toxiques pour les enfants, pensez à aérer la pièce et à appliquer le produit en l’absence de personnes fragiles ou sensibles.

5 – Faire appel à un professionnel

Ne vous est-il jamais arrivé d’aggraver la situation en voulant nettoyer une tache ? En voulant bien faire, on fait parfois de gros dégâts. Pour éviter d’abîmer un beau canapé en tissu, il peut être judicieux de faire appel à des professionnels. Ces derniers se déplacent avec le matériel nécessaire et connaissent les bonnes pratiques pour détacher sans abîmer. Grâce à leurs bons soins, vous retrouverez un canapé sain, propre et sans odeur.

Leave a Comment (0) →

Comment enlever l’odeur de pipi de chat sur la moquette de façon définitive ?

L’odeur de pipi de chat est particulièrement désagréable, car très forte. Lorsqu’on oublie de nettoyer la litière et/ou que le félin décide de ne pas faire ses besoins au bon endroit, sur la moquette par exemple, il est nécessaire d’agir le plus rapidement possible. Outre les désagréments liés à l’odeur, le chat peut de plus reconnaître son urine et décider de récidiver (ou inciter indirectement ses voisins à le faire !). Vous vous demandez comment enlever l’odeur de pipi de chat ? Voici quelques astuces qui pourront sans doute vous aider à venir à bout de cette odeur tenace.

Absorber l’urine

Si l’urine est encore fraîche, vous devrez très rapidement l’absorber afin qu’elle s’infiltre le moins possible dans les fibres. Pour cela, vous pouvez utiliser du papier absorbant ou un linge doux et poreux (que vous jetterez par la suite ou devrez nettoyer en machine à une haute température).

L’urine est déjà sèche ? Vous pouvez humidifier légèrement la zone touchée avec de l’eau froide et absorber autant que possible l’urine qui s’y trouve. Évitez de frotter et contentez-vous de tamponner la moquette avec votre papier absorbant.

Cette technique seule ne permettra pas de venir à bout de l’odeur, mais pourra en revanche éliminer une bonne partie de l’urine de votre chat. Vous pourrez ensuite utiliser les méthodes proposées ci-dessous.

Nettoyer à la vapeur

Vous possédez un nettoyeur vapeur ? Bonne nouvelle, celui-ci va vous aider à venir à bout de cette odeur gênante. Grâce à sa température élevée, la vapeur est idéale pour désinfecter.

Passez votre nettoyeur vapeur sur la zone à traiter sans utiliser de détergent ou d’ammoniaque. Si vous souhaitez utiliser un détergent, vous devrez tester son application sur une petite zone cachée de la moquette. Enfin, assurez-vous que votre tapis puisse supporter une température très élevée. Les moquettes en matières synthétiques par exemple ne résistent pas toujours à ce genre d’intervention. Renseignez-vous avant d’utiliser cette méthode.

Les solutions alternatives

Un mélange désinfectant et citronné

Le premier remède de grand-mère consiste à mélanger une cuillère à soupe de bicarbonate de soude, une cuillère à café de jus de citron, 3 gouttes d’huile essentielle de citron et un verre d’eau. Versez ce mélange dans un vaporisateur et secouez-le afin de bien mélanger les ingrédients. Vaporisez ensuite la zone à traiter, laissez sécher puis passez l’aspirateur.

En plus de nettoyer et désinfecter la zone, ce mélange étonnant laissera une odeur agréable de citron.

Eau vinaigrée et bicarbonate

Le deuxième remède de grand-mère pour venir à bout d’une odeur d’urine de chat est simple et efficace. Il vous suffit pour cela de mélanger une tasse et demie d’eau chaude à une demi-tasse de vinaigre blanc. Versez la quantité adéquate de ce mélange sur la zone nauséabonde ou vaporisez-la. Laissez agir 3 à 5 minutes puis passez du papier absorbant. Pour plus d’efficacité, vous pouvez également saupoudrer du bicarbonate de soude à l’endroit où le chat a fait pipi. Attendez que la zone soit totalement sèche puis passez l’aspirateur.

Toutes ces astuces sont réservées aux tapis et moquettes simples qui ne nécessitent pas un entretien particulier. Si vous souhaitez traiter un tapis d’Orient ou une moquette en laine par exemple, mieux vaudra éviter de prendre le risque de les nettoyer soi-même. Faire appel à un professionnel est le seul moyen d’éliminer totalement l’odeur sans abîmer la moquette. Créer une auréole sur un beau tapis en voulant nettoyer un pipi de chat serait une expérience malheureuse, avant de faire une bêtise, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

Leave a Comment (0) →

Comment nettoyer une moquette tachée d’huile sans la décolorer ?

Venir à bout d’une tache d’huile sur une moquette impose de prendre de nombreuses précautions. L’huile s’infiltre très rapidement dans les fibres et devient particulièrement difficile à déloger. Pour réussir à en venir à bout, certains prennent de mauvaises décisions et décolorent leurs tapis contre leur gré alors qu’ils avaient pour objectif d’éliminer une simple tache de graisse. Comment nettoyer une moquette sans l’abîmer ? Focus sur les différentes méthodes possibles.

Absorber l’huile le plus vite possible

Le premier réflexe à adopter pour éliminer une tache d’huile fraîche est de l’absorber le plus rapidement possible. Pour ce faire, vous pouvez utiliser :

Du papier absorbant     

Tamponnez dès que possible la zone tachée avec du papier absorbant. N’hésitez pas à en utiliser plusieurs si la quantité d’huile renversée est conséquente. Cela va permettre d’éviter que la tache ne s’étale et que les fibres soient totalement imbibées de graisse.

Du talc

Tout comme l’essuie-tout, le talc va absorber la graisse et l’empêcher de se fixer sur la moquette. C’est une solution rapide qui peut réduire les dégâts. Vous devrez ensuite passer l’aspirateur pour éliminer le talc.

De la terre de Sommières

Peu connue, la terre de Sommières est pourtant un excellent détachant naturel. C’est une argile utilisée depuis le XIXe siècle qui provient de la ville de Sommières, dans le sud de la France. Idéale pour éliminer une tache de graisse sur une moquette, elle est 100 % naturelle, non inflammable et non toxique.

De la farine

Vous n’avez ni talc ni terre de Sommières à disposition alors que vous venez de tacher votre moquette avec un produit gras ? Vous pouvez tenter d’absorber rapidement l’huile avec un peu de farine. Attention tout de même de ne pas générer de grumeaux qui pourraient s’avérer encore plus difficiles à éliminer (surtout si vous les laissez sécher par mégarde).

Passer l’aspirateur avant de nettoyer

Avant de nettoyer votre moquette, vous devez vous assurer que celle-ci est bien propre et ne contient pas de poussières qui, une fois mouillées, deviennent difficiles à retirer. Bien entendu, veillez à ce que la tête de votre aspirateur soit propre et non rouillée.

L’eau savonneuse

L’eau savonneuse ne présente généralement pas de danger, surtout si le savon est doux et bien dilué. Pour nettoyer la moquette, il vous suffit d’imbiber une éponge ou un linge de votre eau savonneuse et de nettoyer délicatement la zone salie en réalisant des rotations très douces. Attention toutefois, si votre moquette ou votre tapis est très délicat, l’eau, même légèrement savonneuse, pourra décolorer les fibres et diffuser la couleur ou la mélanger aux teintes voisines.

Que penser des détachants ?

Les détachants sont à proscrire pour le nettoyage d’une moquette. Trop agressifs, ils ne doivent être utilisés qu’après avoir réalisé un test préalable sur un morceau caché de la moquette (derrière ou sous un meuble par exemple). Les produits détachants séduisent souvent les consommateurs qui les apprécient pour le côté pratique et rapide, pourtant, ils peuvent modifier considérablement les teintes de votre moquette et leur action est irréversible.

Faire appel à un professionnel

Vous possédez une moquette ou un tapis auquel vous tenez particulièrement qui a été taché et vous ne savez pas comment éliminer la saleté sans décolorer les fibres ? Avant de vous engager dans des nettoyages improvisés, vous pouvez tout à fait contacter un professionnel. Celui-ci pourra vous proposer des solutions et s’occupera de votre moquette afin qu’elle retrouve son aspect initial. Ce qui vous semble complexe est pour eux très simple, en un tour de main, ils résoudront un problème dont vous n’auriez peut-être jamais pu venir à bout sans les outils adéquats.

Leave a Comment (0) →

Enlever les odeurs de tabac dans la voiture : quelles solutions ?

Le tabac est une odeur persistante qui devient particulièrement désagréable lorsqu’elle « refroidit ». Les personnes qui passent du temps dans un habitacle qui sent le tabac peuvent être incommodées par cette odeur et voir leurs vêtements (ou parfois même leur peau) s’imprégner de ces émanations nauséabondes. Comment enlever l’odeur de tabac dans une voiture ? Voici quelques idées pour vous aider à retrouver un habitacle frais et respirable.

Nettoyer soi-même

Vous préférez nettoyer votre voiture vous-même pour éliminer les odeurs de tabac ? Nous vous proposons plusieurs solutions plus ou moins naturelles, en fonction de vos besoins et de vos attentes.

Nettoyer l’ensemble de l’habitacle avec des produits synthétiques

Pour éliminer l’odeur de tabac, vous allez devoir nettoyer les sièges et les moquettes en profondeur, mais également les vitres, les conduits d’aération et les plastiques. Pour cela, vous pouvez opter pour des produits d’entretien destinés à cet usage. Vous trouverez en grande surface ou dans des magasins spécialisés des shampoings pour sièges et moquettes, des nettoyants et désodorisants pour plastiques et des liquides de nettoyage pour les vitres.

N’oubliez pas de ventiler votre voiture après avoir appliqué tous ces produits, surtout si vous avez des enfants en bas âge ou si vous êtes enceinte.

Pour éviter tout risque lié à l’utilisation de produits synthétiques et protéger l’environnement, vous pouvez également opter pour des produits naturels.

Nettoyer l’ensemble de l’habitacle avec des produits naturels

Il est tout à fait possible de nettoyer sa voiture avec des produits naturels dans le but d’éliminer les odeurs de tabac. Pour cela, vous pourrez par exemple absorber les émanations désagréables qui proviennent des sièges auto et des moquettes grâce au bicarbonate de soude. Saupoudrez toutes les zones poreuses de votre habitacle avec du bicarbonate puis frottez à l’aide d’une brosse, d’un chiffon ou de votre main (avec des mouvements circulaires). Laissez agir au minimum 30 minutes puis passez l’aspirateur deux fois. Notez que plus vous laisserez le bicarbonate de soude agir, plus celui-ci absorbera efficacement les mauvaises odeurs. Par ailleurs, évitez d’utiliser le bicarbonate sur des zones humides au risque de laisser des auréoles blanches.

L’eau vinaigrée est quant à elle idéale pour nettoyer les vitres et les plastiques. Enfin, n’hésitez pas à placer un petit morceau de charbon actif dans l’habitacle, celui-ci a un énorme pouvoir absorbant et est de ce fait fréquemment utilisé comme désodorisant naturel.

Vider et nettoyer le cendrier

Cela peut paraître évident, mais on ne pense pas toujours à vider le cendrier lorsqu’on nettoie une voiture. Videz-le et nettoyez-le abondamment à l’eau et au savon s’il est démontable. S’il est intégré à la voiture, nettoyez-le à l’aide d’une éponge humide et d’un peu de liquide vaisselle. Vous pourrez ensuite placer du charbon, du thym, des grains de café torréfiés ou de la lavande à l’intérieur du cendrier durant quelques jours afin d’éliminer totalement l’odeur de tabac froid.

Si l’odeur de tabac persiste, vous pourrez envisager de changer le filtre à air.

Faire appel à un professionnel

Ces astuces s’avèrent souvent efficaces, mais restent contraignantes et demandent de longues heures de disponibilités (sans compter qu’il est indispensable de pouvoir aérer la voiture et d’avoir une source d’électricité près du véhicule). Dans la mesure où vous souhaitez obtenir des résultats satisfaisants, vous devrez de plus retirer les sièges afin d’accéder aux moquettes qui se trouvent dessous. Pour toutes ces raisons, faire appel à un professionnel est une alternative peu onéreuse et extrêmement efficace qui vous fera gagner un temps précieux. Le résultat sera optimal, car l’odeur de tabac demeurera totalement neutralisée.

Leave a Comment (0) →

Comment nettoyer un canapé en cuir blanc sans l’endommager ?

Si les canapés en cuir blanc ne sont pas plus fragiles que les autres, ils sont en revanche plus salissants. Il est donc nécessaire de les nettoyer plus souvent pour les entretenir. Ces nettoyages à répétition peuvent avoir pour effet d’endommager le canapé s’ils ne sont pas menés avec précautions. Vous vous demandez comment nettoyer un canapé en cuir blanc sans l’endommager ? Voici quelques astuces.

Nettoyage du cuir blanc : ce qu’il faut savoir

Le cuir est une matière noble et délicate dont il faut prendre soin. Il est donc déconseillé d’utiliser des solvants trop puissants pour le nettoyer, au risque de le décaper (ce qui serait quasiment irréversible). N’utilisez pas non plus d’eau savonneuse ou de solution trop liquide pour nettoyer un cuir blanc. Favoriser les lotions, les poudres ou les pâtes prévues à cet effet.

Avant chaque nouvelle utilisation d’un produit, veillez à tester la solution discrètement (sous un coussin, dans un angle ou un ourlet par exemple) à l’aide d’un coton-tige. Vous éviterez ainsi les dégâts si toutefois le produit ne convenait pas.

Enfin, pensez à toujours procéder par gestes circulaires, sans appuyer ni frotter. Le cuir ne supporte pas les matières abrasives, nettoyez-le avec une boule de coton ou un linge doux.

Détacher un canapé en cuir blanc sans l’endommager

Vous pouvez tout à fait utiliser des produits simples pour nettoyer votre canapé en cuir blanc sans l’endommager. Le lait pour bébé ou le démaquillant par exemple sont d’excellentes solutions de nettoyage. Utilisez simplement un chiffon doux ou une boule de coton pour appliquer l’un ou l’autre (une noisette à chaque fois). Changez de morceau de tissu ou renouvelez la boule de coton lorsque vous voyez qu’ils sont sales.

La glycérine est également un produit intéressant pour nettoyer le cuir blanc. Pour l’appliquer, humidifiez très légèrement votre boule de coton, mettez un peu de glycérine puis passez la solution sur le cuir, toujours avec des gestes circulaires.

Entretenir son canapé en cuir blanc pour en profiter le plus longtemps possible

S’il existe de nombreuses cires prévues à cet effet, sachez que vous pouvez également redonner un « coup de jeune » à votre canapé grâce à quelques gestes simples. Vous pouvez par exemple nourrir et nettoyer votre canapé à l’aide d’une lotion de type lait démaquillant ou d’une crème hydratante de jour. Utilisez pour cela un chiffon doux ou du coton en boule. Vous pouvez également utiliser un gant de toilette légèrement imbibé d’eau et fortement essoré avec un peu de savon glycériné.

Si vous souhaitez prévenir les risques de taches et protéger votre canapé des risques de salissures, vous serez obligé de choisir des solutions plus radicales, c’est-à-dire des produits spécifiques.

Nettoyer des taches isolées sur un canapé en cuir blanc

Il arrive parfois que des taches grises apparaissent sur un cuir blanc après le nettoyage. Cela signifie généralement que le produit utilisé était trop abrasif ou que l’on a trop frotté. Pour récupérer ces taches, vous devrez impérativement utiliser un cirage de couleur blanche pour retrouver un aspect neuf. N’oubliez pas par la suite de nourrir le cuir pour lui redonner de l’éclat. Si vous découvrez des taches jaunâtres, alors, il s’agit certainement de gras de type sauce, huile ou chips. Pour les éliminer, vous pouvez utiliser du lait démaquillant mélangé à une goutte de vinaigre blanc. Tamponnez la zone tachée avec un coton puis nettoyez.

Les taches ne disparaissent pas malgré vos efforts ? Ne prenez pas le risque d’abîmer votre cuir et demandez rapidement l’avis d’un professionnel, vous saurez ainsi quelle est la solution la mieux adaptée à votre situation.

Leave a Comment (0) →

Désinfecter et désodoriser un matelas avec des produits naturels : est-ce possible ?

Que l’on souhaite nettoyer un matelas d’occasion, que l’on ait besoin d’éliminer les mauvaises odeurs relatives à l’énurésie d’un enfant ou que l’on désire simplement désinfecter un matelas, il existe plusieurs solutions naturelles et assez efficaces. Voici quelques astuces qui pourront vous aider à retrouver un matelas propre et sain sans utiliser de produits nocifs ou non écologiques.

Mise en garde

S’il est possible de désinfecter et de désodoriser un matelas soi-même, de manière naturelle, il est toutefois conseillé de faire appel à des professionnels pour obtenir des résultats satisfaisants. En effet, si vous possédez un matelas de bonne qualité et que vous ne voulez prendre aucun risque, si une personne contagieuse a dormi sur le matelas ou encore, si vous n’arrivez pas à vous débarrasser de certains parasites, mieux vaut opter pour des solutions plus radicales proposées par des experts.
Nous vous proposons ci-dessous des solutions simples qui pourront vous aider au quotidien si vos matelas sont peu abîmés.

1 – Vinaigre blanc et bicarbonate de soude

Cette solution bon marché peut vous permettre de nettoyer votre matelas et de le désinfecter. Elle est de plus naturelle et non-polluante.

Versez un litre de vinaigre blanc (aussi appelé vinaigre d’alcool ou vinaigre de cristal) dans une bassine aux rebords assez hauts. Ajoutez-y une tasse de bicarbonate de soude. Notez que le mélange va créer un effet chimique qui peut surprendre la première fois (la solution va gonfler et mousser). Protégez vos yeux et ouvrez la fenêtre durant cette opération.

Équipez-vous de gants de ménage et d’une grande éponge, puis, une fois celle-ci généreusement imbibée, frottez la surface du matelas.

Laissez sécher à l’air libre (éventuellement devant un ventilateur) jusqu’à ce que le matelas ne soit plus humide.

Notez que cette solution de nettoyage peut laisser une légère odeur de vinaigre sur le matelas.

2 – Huile essentielle et alcool à 70 °

L’alcool permet de désinfecter tandis que l’huile essentielle va apporter un parfum frais et donc, désodoriser le matelas.
Pour obtenir votre solution nettoyante, vous devez mélanger 3,5 dl d’eau à 1,5 dl d’alcool à 70 ° dans une bouteille munie d’un vaporisateur. Ajoutez 5 gouttes d’huile essentielle de citron à ce mélange.
Vaporisez la surface à désinfecter et désodoriser puis laissez sécher à l’air libre, éventuellement devant un ventilateur.

3 – Mélange d’huiles essentielles et eau chaude

Cette préparation est très efficace pour désodoriser un matelas, en revanche, elle ne permet pas de nettoyer les taches ou de désinfecter en profondeur.

Dans une bouteille munie d’un vaporisateur, mélangez 8 gouttes d’huile essentielle de citronnelle, 8 gouttes d’huile essentielle de palm arosa, 8 gouttes d’huile essentielle de citron et 8 gouttes d’huile essentielle de lemongrass. Ajoutez un peu d’eau tiède et vaporisez votre préparation sur les zones à traiter du matelas. Laissez sécher.

4 – Huile essentielle et bicarbonate de soude

Toujours dans une bouteille avec vaporisateur, mélangez l’équivalent de 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, un demi-verre d’eau chaude et 8 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Vaporisez puis laisser sécher pour bénéficier du résultat.

5 – La Terre de Sommières

Réputée pour ses nombreuses qualités, la terre de Sommières absorbe les odeurs et les neutralise rapidement. Vous pouvez donc saupoudrer votre matelas de cette argile, frotter avec les doigts pour faire pénétrer la poudre et laisser agir toute une nuit (ou plus). Le lendemain, il vous suffira de retirer la terre à l’aide d’un aspirateur.

Enfin, notez que le soleil peut désinfecter un matelas grâce à la puissance des ultraviolets. Pour cela, vous devrez l’exposer au moins 5 heures d’affilée aux rayons du soleil (mieux vaut donc attendre l’été). Pour finir, le nettoyeur vapeur peut également représenter une solution écologique, à condition de rester toujours à au moins 1 cm de la surface du matelas. Notez toutefois que la vapeur ne remplace pas une solution désinfectante.

Leave a Comment (0) →

Comment nettoyer un carrelage en 5 gestes essentiels ?

Que l’on vienne d’emménager ou que l’on veuille redonner de l’éclat à son carrelage, il existe plusieurs astuces qui permettent de le nettoyer efficacement. Vous vous demandez comment nettoyer un carrelage ? Retrouvez 5 gestes essentiels qui vous permettront de venir à bout de la plupart des saletés, précédés d’astuces écologiques.

1 – Nettoyer un carrelage au savon noir

Le savon noir est un produit écologique et économique qui permet d’éliminer les graisses et les tâches. Souvent présenté sous forme de pâte brune molle, il est fabriqué à partir d’olives noires broyées, macérées dans du sel et de la potasse.

Pour nettoyer un carrelage au savon noir, il vous suffit de diluer deux cuillères à soupe de pâte de savon noir dans un seau d’eau tiède (environ 5 litres). Munissez-vous d’un balai à poils durs et frottez généreusement le sol avec votre mélange. Rincez. Effet immédiat.

2 – Nettoyer un carrelage avec du vinaigre blanc

Le vinaigre blanc (aussi appelé vinaigre d’alcool ou vinaigre cristal) est extrêmement pratique pour les petits travaux ménagers. S’il est peu utilisé, c’est tout simplement parce-que bon nombre d’utilisateurs n’apprécient pas son odeur aigre. Si l’odeur du vinaigre ne vous dérange pas, vous allez pouvoir bénéficier de ses nombreux atouts : il est à la fois écologique et extrêmement économique.

Versez dans un seau ¾ de vinaigre blanc et ¼ d’eau tiède. Mélangez le tout à l’aide d’une serpillière, puis passez-la sur la zone à nettoyer sans l’essorer. Laissez agir quelques minutes puis rincez abondamment (surtout si l’odeur vous incommode) avant de sécher la surface à l’aide d’une serpillière sèche.

3 – Utiliser de l’acide citrique

Vous cherchez une solution naturelle, un produit biodégradable pour dégraisser votre carrelage ? L’acide citrique peut être une solution intéressante : il détartre, dissout et nettoie en profondeur. Avant de manipuler l’acide citrique, n’oubliez pas de protéger vos mains à l’aide de gants épais pour le ménage.
Préparez votre solution en mélangeant 1 litre d’eau à 5 cuillères à soupe d’acide citrique. Trempez votre balai dans ce mélange puis nettoyez énergiquement la surface à dégraisser. Une fois que vous aurez obtenu un résultat probant, rincez rapidement à l’eau claire puis séchez la surface à l’aide d’une serpillière sèche.

4 – Les cristaux de soude pour nettoyer un carrelage

Les cristaux de soude représentent plusieurs avantages : ils sont peu onéreux, efficaces et écologiques. Attention toutefois de ne pas oublier de protéger vos mains avec des gants de ménage lorsque vous manipulerez les cristaux (ceux-ci peuvent être irritants pour la peau).

Dans un seau, mélangez l’équivalent d’un verre de cristaux de soude à 1 litre d’eau tiède. Imbibez votre balai de cette solution et frottez la surface à nettoyer. Le résultat ne se fera pas attendre. N’oubliez pas de rincer à l’eau claire et éventuellement de sécher la surface afin de ne pas laisser de traces.

5 – Les 5 gestes à retenir

Pour nettoyer votre carrelage, vous devrez procéder par étape. Quel que soit le produit utilisé, celles-ci restent souvent les mêmes. Voici donc un récapitulatif :

  • 1. Choisir le produit le mieux adapté à la situation en fonction du coût, de l’éventuel impact écologique et de l’efficacité ;
  • 2. Protéger ses mains avec des gants de ménage afin d’éviter tout risque d’irritation ;
  • 3. Mélanger le produit sélectionné à de l’eau tiède ;
  • 4. Frotter énergiquement avec un balai ou passer simplement la surface à la serpillière en fonction de la puissance du produit ;
  • 5. Rincer abondamment à l’eau claire et sécher.
  • Si vous ne réussissez pas à venir à bout des tâches, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

    Leave a Comment (0) →

    Conseils pratiques pour le nettoyage d’échangeur d’air

    IL va de soi que l’air que nous respirons à l’intérieur de nos maisons se doit d’être sain et exempt de bactéries, saletés et poussière. Pour ce faire, l’air intérieur doit être constamment renouvelé. Votre échangeur d’air permet l’évacuation de l’air contaminée et de l’humidité en les remplaçant par de l’air sain qui a été filtré.
    Certains signes peuvent nous indiquer que notre appareil nécessite un nettoyage tel que :

    • La poussière sur les meubles et les planchers revient rapidement après avoir effectué l’entretien hebdomadaire.
    • Présence de mauvaises odeurs.
    • L’humidité excessive.
    • Troubles physiques : allergies, sinusites, mal de tête, irritation des voies respiratoires, asthme.

    Le nettoyage de votre échangeur d’air, c’est avant tout une question de santé pour vous et pour les gens que vous aimez!

    Les points à vérifier pour un fonctionnement maximal de votre système :

    ‘’assurez-vous de mettre votre appareil hors tension avant de débuter’’

    L’entretien de filtre

    Les filtres doivent être remplacés en général tous les trois mois si ce sont des filtres jetables. Vous trouverez ces filtres chez votre quincaillier du coin, il est important de prendre les mesures et de les changer par des filtres de la même grandeur. Bien replacer le filtre lors du remplacement pour assurer un bon fonctionnement de votre système.

    Il existe également des filtres lavables, ceux-ci peuvent être réutilisés. Vous devez d’abord le retirer de votre appareil et passez un aspirateur pour enlever toute la saleté et poussière s’y retrouvant dessus.

    La deuxième étape consiste à les nettoyer dans un bassin d’eau chaude avec un savon doux, rincer et laisser s’égoutter avant de remettre en place.

    Le nettoyage des grilles d’aspiration, des prises d’air à l’intérieur et à l’extérieur, ainsi que des diffuseurs

    Pour vous assurer d’une performance optimale de votre échangeur d’air. Il est primordial de maintenir propres les grilles d’aspiration et les prises d’air intérieures et vos diffuseurs en les nettoyant régulièrement. Vous devez également vous assurez que la prise d’air extérieure n’est pas obstruée, car votre appareil ne fonctionnera pas au maximum de sa capacité, simplement passez un coup d’aspirateur pour dégager les saletés.

    Nettoyage d’échangeur d’air par des professionnels

    Un nettoyage par des professionnels de votre système d’échangeur d’air et des conduits s’y rattachant est recommandé tous les trois ans afin de maintenir une qualité d’air ambiant optimale dans votre résidence. La méthode de nettoyage la plus efficace et reconnu par l’industrie est le procédé par pulsion, succion et friction.

    En choisissant des techniciens qualifiés et formés régulièrement, vous vous assurerez que ceux-ci vous offrent un travail de qualité à la hauteur des standards de l’industrie.

    Nettoyeur de la Cité, avec ses 32 ans d’expérience et son personnel compétent vous offre un service professionnel de nettoyage d’échangeur d’air et ce à des prix plus que concurrentiels, service rapide et pour une urgence travail fait le même jour! Nous desservons les grandes régions de Montréal, Québec, Ottawa, Trois-Rivières, Sherbrooke et les Laurentides.

    Demandez-nous une soumission gratuite par téléphone ou par clavardage!
    Nous répondrons à toutes vos questions avec plaisir!

    Leave a Comment (0) →
    Page 5 of 7 «...34567

    AIR MILES

    Nous sommes désormais partenaire Air miles!
    Voyez nos promotions!