Nouvelles

Comment nettoyer un tapis à sec soi-même ?

Véritable nid à poussière, à saletés ainsi qu’à acariens, les tapis sont également sujets aux taches diverses ! Parce qu’ils sont très sollicités, les tapis ont alors fortement besoin d’un entretien régulier, tout comme d’un nettoyage lorsqu’ils sont tachés ou perdent de leur éclat naturel. Si vous vous demandez, comment nettoyer un tapis à sec vous-même, voici nos conseils et astuces qui vous faciliteront la vie.  

Les éléments à avoir en sa possession pour nettoyer un tapis à sec

  • Du bicarbonate de soude
  • Une brosse à poils doux
  • Un aspirateur

Comment nettoyer un tapis à sec, enlever les taches et le dépoussiérer ?

Afin de faire disparaître le plus de taches possible et de nettoyer les fibres d’un tapis en profondeur, commencez par saupoudrer une bonne quantité de bicarbonate de soude sur votre tapis. Afin de bien faire pénétrer le bicarbonate de soude dans la matière du tapis, frottez ensuite celui-ci à l’aide d’une brosse à poils doux sur l’intégralité du tapis et en particulier là où se trouvent les taches. De cette manière, et en effectuant des mouvements circulaires, vous allez faire entrer le produit dans toutes les fibres du tapis et faire ressortir les matières collées sur celles-ci. Cette étape permet en fait de capter la poussière et toutes les matières étrangères, mais aussi de désodoriser le tapis.

Après avoir légèrement et minutieusement frotté le tapis aux endroits tachés, veillez à laisser le bicarbonate agir pendant au minimum 15 minutes et au mieux toute une nuit afin qu’il puisse réellement agir en profondeur. Pour finir, passez minutieusement l’aspirateur sur l’intégralité de votre tapis plusieurs fois afin d’enlever la totalité du bicarbonate de soude. En suivant ces quelques étapes, vous retrouverez normalement un tapis éclatant, débarrassé de toute tâche et des odeurs nauséabondes !

  • À savoir : dans certains cas, et surtout dans le cas d’une tache ancienne, extrêmement tenace et importante, ce type de nettoyage à sec ne suffira pas à récupérer la beauté et la couleur naturelle de votre tapis. Il faut, en effet, parfois faire appel à un professionnel du nettoyage, qui pourra se débarrasser des taches grâce à son expertise, son expérience ainsi qu’à certains produits aussi puissants que respectueux des fibres de chaque tapis. Ne tentez, en effet, jamais de mettre un produit plus puissant, mais que vous connaissez peu, au risque d’endommager l’intégralité de votre tapis et de créer des taches encore plus importantes et tenaces.

Nettoyer les taches, mais aussi entretenir régulièrement

Pour que votre tapis garde son élégance naturelle sur le long terme, mais aussi que le nettoyage des taches soit plus facile, il est important de l’entretenir régulièrement. Pour cela, commencez par passer l’aspirateur sur votre tapis au minimum une à deux fois par semaine et tous les jours si possible. Si votre aspirateur comporte un embout et un mode brossage, passez la brosse le plus souvent possible dessus ainsi qu’en dessous afin de frotter ses fibres, de le dépoussiérer et d’aspirer les parasites indésirables qui se cachent partout. Aspirez cependant en douceur si votre tapis est fragile.

À retenir :

  • Commencez toujours par un nettoyage à sec de votre tapis.
  • N’utilisez pas de produit trop puissant sans connaître leurs effets.
  • Toujours faire un essai dans un coin du tapis afin d’observer les effets.
  • Nettoyez à partir du pourtour de la zone vers le centre, pour éviter que la tache ne s’étende, ou bien privilégiez un nettoyage complet du tapis.
  • Évitez le plus possible les liquides sur votre tapis, même pour le nettoyage.
  • Si vous utilisez une nettoyeuse vapeur, lavez votre tapis sans solution nettoyante, mais en épongeant la saleté du tapis à l’aide d’un linge propre seulement.
Leave a Comment (0) →

Comment enlever les taches de vin d’un tapis à poils?

Les taches de vin sur les tapis sont souvent les taches les plus récurrentes, car on a souvent tendance à avoir des gestes maladroits lorsque vient le moment de servir un verre à ses invités. Le vin peut éclabousser à côté du verre, un ami peut nous bousculer au moment de servir le vin ou on peut même échapper le verre au moment de le remplir. Ce sont des choses qui arrivent, et on se demande toujours comment enlever les taches de vin sur son beau tapis à poils ?  

Nos solutions pour enlever une tache de vin sur un tapis

  • Nettoyer rapidement la tache

Sur un tapis à poils, encore plus que sur n’importe quel mobilier, une tache de vin doit être nettoyée très rapidement avant qu’elle n’ait la chance de sécher et de s’incruster. Pour cela, vous devez agir rapidement et commencer à éponger la tache.

  • Sécher, mais ne pas étaler la tache

En essayant de retirer complètement la tache de vin sur votre tapis, le risque est d’étendre les dégâts et de créer une autre tache ou même des auréoles sur votre tapis. Pour ne pas empirer la situation, absorbez le liquide, tapotez-le avec vigueur à l’aide d’une éponge humide, mais ne frottez jamais le tapis, au risque d’étaler la tache. Il faut également utiliser le moins de produits possible au risque de tacher le tapis d’une autre substance, mais aussi d’augmenter le temps de séchage.

  • Diluer une tache plus ancienne

Si vous n’avez pas agi rapidement sur une tache de vin qui s’est alors emparée de votre tapis, vous pouvez tout de même essayer de la retirer en la diluant. À l’aide d’une éponge humide imbibée d’eau gazeuse et d’un petit peu de vinaigre blanc, détachez le vin avec des tamponnements vigoureux sur votre tapis rincez la zone, toujours à l’aide d’une éponge humide.

  • Séchez la zone détachée

Une fois que vous aurez réussi à venir à bout de la tache de vin sur votre tapis à poils, il faut absolument prendre le temps de sécher la zone. En effet, un tapis humide qui n’aura pas séché assez rapidement peut engendrer le développement de moisissure. À l’aide d’un linge propre, d’un sèche-cheveux ou encore d’un ventilateur, séchez alors minutieusement la zone jusqu’à ce qu’elle soit complètement sèche.

Attention cependant sur un tapis à poils coloré, certains motifs ou couleurs peuvent déteindre ou s’atténuer sous la présence du vin ou encore de l’éponge humide, pas assez essorée. Pour éviter d’abîmer votre tapis, faites toujours un test à l’aide d’un coton-tige sur la tache à retirer. Si votre tapis est bien trop taché, s’il s’agit d’un tapis ancien, de valeur, vous pouvez également faire appel aux services professionnels d’une entreprise spécialisée en nettoyage de tapis.

  • Faire appel à des professionnels

Grâce à un matériel professionnel, aspirateur professionnel qui aspire le liquide ou encore nettoyeur à vapeur, et produits respectueux de l’environnement, des professionnels en nettoyage de tapis peuvent récupérer et donner une seconde vie à votre tapis taché. Comme au pressing pour vos vêtements, le nettoyage vapeur permet de diluer la saleté, de déloger les particules, sans laisser de résidus dans les fibres d’un tapis, contrairement à un lavage réalisé avec une solution nettoyante moussante. En plus de nettoyer votre tapis et de le débarrasser des taches, un nettoyage professionnel réalisé par une entreprise spécialisée permet de désinfecter le tissu, de le rendre plus délicat au toucher: de lui donner une seconde vie !

Leave a Comment (0) →

Comment enlever les poils de chat de votre tapis?

Si malgré tout l’amour que vous portez à votre animal de compagnie, les amas de poils qu’il laisse sur votre tapis préféré vous dérange et que vous vous demandez comment enlever les poils de chat, voici nos astuces ! Même si votre animal ne perd pas ses poils en ce moment, deux fois par an, les chats comme les chiens renouvellent leur pelage et vous serez alors ravi de connaître nos astuces pour récupérer votre tapis facilement.

Commencez par débarrasser les poils superflus de votre chat

Parce que la plupart des poils qui tombent sur votre canapé, sur votre lit ou encore sur votre tapis préféré sont des poils morts, ceux-là peuvent être retirés du pelage de votre chat avant d’atterrir sur vos tissus et votre mobilier. En effet, en brossant régulièrement votre animal avec une brosse adaptée à cet usage et particulièrement lorsqu’il est dans la période où il renouvelle son pelage, vous allez considérablement réduire les amas de poils laissés sur votre tapis.

Enlever les poils de chat de votre tapis : les solutions

  • Passer une brosse en crêpe ou un gant de toilette humide

À l’aide d’une brosse en crêpe véritable, connue pour nettoyer les matières comme le daim ou le nubuck, ou avec un gant de toilette humide et essoré, vous pouvez passer sur votre tapis pour enlever rapidement les poils de chat quotidiennement. En faisant des mouvements circulaires et en frottant un peu votre tapis toujours dans le même sens, vous allez former de larges boules de poils qui seront ensuite très faciles à retirer.

  • Passer l’aspirateur classique

Si vous disposez seulement d’un aspirateur classique et que vous ne souhaitez pas faire appel aux services professionnels d’une entreprise spécialisée, commencez par mettre votre aspirateur classique à pleine puissance. Pour que les poils soient réellement aspirés, vous devez appliquer une pression sur l’aspirateur afin de trouver un maximum d’aspiration au plus près du sol, et donc sur votre tapis. En général, la force d’aspiration d’un appareil classique n’étant pas assez puissante, il vous faudra passer plusieurs fois sur la même zone afin d’être sûr de tout retirer. Nous vous conseillons d’opter pour un embout spécial pour les poils de chat et de chien qui s’adapte à la plupart des aspirateurs classiques ou bien au moins d’un embout brosse afin de vous faciliter la tâche. Après chaque nettoyage, prenez soin de retirer l’embout de votre appareil afin de retirer tous les poils ramassés. Les poils ont en effet une fâcheuse tendance à former des paquets qui vont bloquer l’embout de votre aspirateur et peuvent même endommager son système.   

  • Passer l’aspirateur professionnel

Parce qu’un aspirateur professionnel à une puissance, mais aussi une vitesse d’aspiration qui peuvent être jusqu’à 10 fois supérieures à celles d’un appareil classique, son passage sur un tapis permet de retirer tous les poils de chat en un seul passage sur chaque partie du tapis. Cette puissance permet alors plus de facilité et de confort pour les personnes qui ont besoin de passer l’aspirateur régulièrement pour retirer les poils de leur animal sur leur mobilier et tissus. Si votre aspirateur fait en général bien le travail d’aspiration des poils, mais que vous avez besoin d’un appareil professionnel occasionnellement, vous pouvez faire appel aux services de nettoyeurs professionnels qui pourront réaliser cette tâche avec leur matériel professionnel. Recourir aux services de professionnels permet de procéder à un nettoyage en profondeur et de se débarrasser de tous les poils d’animaux incrustés.

Leave a Comment (0) →

5 différences entre un aspirateur professionnel et un aspirateur régulier

En matière de nettoyage par aspiration, on distingue deux grands types d’aspirateurs qui sont les aspirateurs classiques et les aspirateurs professionnels. Alors que les premiers sont plutôt destinés aux petits locaux ainsi qu’au nettoyage domestique, les seconds sont parfaits pour nettoyer et dépoussiérer les surfaces industrielles ou encore les bâtiments commerciaux. Il existe d’autres importantes différences entre ces deux types d’aspirateurs :

Le prix

Parce que le coût d’un aspirateur professionnel est nettement supérieur à celui d’un aspirateur domestique, les particuliers ne peuvent généralement pas se permettre d’investir dans ce type de matériel pour le nettoyage de leur foyer. Cependant, dans certaines occasions, ils peuvent en avoir réellement besoin, car leur aspirateur classique ne présente pas les mêmes avantages qu’un appareil professionnel. Dans ce cas, nul besoin de se ruiner et d’acheter cet appareil professionnel pour une seule occasion. Il est possible de simplement faire appel à une entreprise spécialisée dans le nettoyage qui pourra remplir cette tâche occasionnelle avec du matériel professionnel.

La polyvalence et la flexibilité

Conçus pour nettoyer régulièrement tout type de sols, dans des locaux professionnels ou encore dans des locaux industriels, les aspirateurs professionnels, contrairement aux aspirateurs classiques, ont une grande polyvalence en matière de nettoyage. En effet, en plus d’aspirer la poussière et les petites saletés, un aspirateur professionnel à une puissance qui lui permet  d’aspirer également les liquides, mais aussi les plus gros déchets comme les débris de bois ou de métal, sans bloquer son système. Leurs systèmes de filtration et leurs cuves spéciales sont conçus pour résister et emmagasiner les matières les plus lourdes et ont, en général, une capacité de stockage de 30 litres environ.

De plus, certains modèles d’aspirateurs professionnels ont une fonction de nettoyage vapeur qui leur permet de réaliser les différentes étapes du nettoyage des sols. Enfin, les aspirateurs professionnels sont des appareils d’une grande flexibilité puisque leurs fils d’alimentation électriques sont d’une longueur qui dépasse largement celle des appareils classiques et qui sont résistants aux tractions ainsi qu’aux étirements réguliers.

La puissance et la durabilité

Parce qu’ils sont conçus pour faire face aux exigences du nettoyage de bâtiments professionnels et de grandes surfaces, les aspirateurs professionnels ont une bien plus grande puissance et durabilité que les appareils classiques. Grâce à leur force et à leur vitesse d’aspiration jusqu’à 10 fois supérieures à un appareil classique, ils ne laissent aucune chance à la moindre poussière non adhérente au sol. Cette puissance permet alors plus de facilité et de confort lors du nettoyage des surfaces par les utilisateurs. Avec un aspirateur classique, il faut en général passer plusieurs fois au même endroit pour venir à bout à de la poussière ou des saletés prises dans les sols. La taille de leur moteur ne leur permet pas de générer un aussi grand volume d’air que les appareils professionnels.

Concernant la durabilité, on peut dire que les appareils professionnels durent en moyenne deux fois plus longtemps que les aspirateurs classiques, car ils sont conçus avec des matériaux et un moteur puissant de grande qualité, très solide et résistant aux chocs et sont vendus avec des accessoires du même type.

Que vous ayez grand besoin d’un aspirateur professionnel pour le nettoyage exceptionnel d’une partie de votre maison ou bien que vous ayez besoin régulièrement de ce type d’appareil, n’hésitez pas à faire appel à une entreprise spécialisée dans le nettoyage professionnel. Vous pourrez en plus profiter d’une main-d’oeuvre compétente pour le nettoyage de vos locaux.

Leave a Comment (0) →

5 conseils pour prévenir la moisissure au sous-sol

Dans les pièces confinées, comme les sous-sols qui sont généralement obscurs et mal chauffés, les conditions favorables au développement des micro-organismes sont réunies. Fréquent mais souvent sous-estimé, le problème de la moisissure au sous-sol peut provoquer de lourdes conséquences sur la santé humaine, notamment de sévères allergies. Comment faire alors pour prévenir l’apparition de moisissure dans votre sous-sol ?

Contrôler le niveau d’humidité et conserver la pièce au sec

Parce que la moisissure a un grand besoin d’humidité pour se développer, il est possible de prévenir son apparition en contrôlant le niveau d’humidité au sein de votre sous-sol et en conservant cette pièce au sec. Pour cela, il vous faut rechercher toute source d’humidité et source de moisissure pour les éliminer grâce à un nettoyage des zones touchées à l’aide de vinaigre blanc ou d’eau de javel pour désinfecter. Pour nettoyer une surface sujette à la moisissure de plus de trois mètres carrés, il est conseillé de faire appel à une entreprise spécialisée, dans le but de ne pas vous rendre malade. Pour assécher l’air et empêcher une nouvelle prolifération de moisissure, pensez également à utiliser un déshumidificateur qui permet d’absorber l’eau en trop présente dans la pièce.

Augmenter la ventilation de la pièce

Tout comme l’humidité, la condensation est une grande source de développement rapide de la moisissure. Parce qu’il n’est pas rare d’oublier d’aérer le sous-sol, la moisissure prend alors place tranquillement. Pour prévenir son apparition, il faut augmenter la ventilation, par l’ouverture des fenêtres par temps frais et sec et fermer les fenêtres par temps chaud et humide. Si vos fenêtres sont petites et qu’elles ne permettent pas une aération suffisante, n’hésitez pas à faire fonctionner régulièrement un ventilateur dans votre sous-sol.

Isoler les tuyaux qui gouttent

Si la plomberie de votre sous-sol présente la moindre fuite qui fait goutter l’eau à l’intérieur de la pièce, les taches d’humidité vont progressivement faire apparaître un amas de moisissure. Pour remédier à cela, faites venir un plombier au plus vite et isolez les tuyaux à l’aide de ruban en mousse isolante en attendant son intervention.

Tailler la végétation murale extérieure

Certaines matières organiques qui se trouvent à l’intérieur ou même à l’extérieur des murs de votre sous-sol peuvent être responsables de l’apparition de la moisissure. En effet, les microchampignons ont fortement tendance à se développer sur ou aux côtés des végétaux. Pour prévenir les risques, pensez alors à tailler les plantes murales sur les murs extérieurs du sous-sol et coupez celles qui sont susceptibles d’empêcher le sol de sécher après la pluie ou la fonte de la neige. Pour que ces actions soient efficaces, il faut une excellente isolation de vos murs.

Ne pas empiler la neige sur les murs extérieurs du sous-sol

Lors des tempêtes de neige et lorsque l’on s’apprête à déblayer la neige stagnante devant notre maison, il arrive souvent que l’on tasse celle-ci sur les murs extérieurs de la maison. Cependant, mieux vaut trouver un endroit plus adéquat afin d’empêcher le développement de la moisissure sur les murs de votre sous-sol ainsi que près des fenêtres. En cas de forte neige, vous pouvez aussi prévenir l’apparition de moisissure en installant des couvertures (plastique transparent) de fenêtres de sous-sol qui ne laissent pas entrer la neige, mais permettent de préserver l’entrée de la lumière dans la pièce.

Si vous avez été victime d’un dégât des eaux récent ou plus ancien et que la moisissure fait son nid dans votre sous-sol sans que vous ne puissiez y faire face, faites appel aux services de nettoyage professionnel d’une entreprise spécialisée. Cela permettra de prévenir les risques sur votre santé et celle de votre famille.

Leave a Comment (0) →

Comment choisir vos produits ménagers écologiques?

La plupart des produits d’entretien que l’on utilise pour nettoyer l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment ou de notre maison (nettoyants pour les sols, produits vaisselle ou encore lave-vitre) sont des produits contenants des composants allergisants, nocifs pour l’environnement et la santé. Pour ne prendre aucun risque, il est alors recommandé d’utiliser des produits ménagers écologiques, sains et sans dangers.

Choisir vos produits ménagers écologiques

  • Choisir des produits sans parfums ni colorants ajoutés

Même si certains parfums, adjuvants et colorants sont agréables pour nos sens, grâce à leur forte teneur qui nous prend directement par les sentiments, il vous faut savoir qu’un parfum ajouté est un concentré de produits chimiques très dangereux pour la santé. De plus, la notion parfum ajouté, qui suffit à annoncer sa présence dans le produit ménager, ne détaille pas les ingrédients qui le composent malgré qu’on puisse souvent s’apercevoir de la présence des phtalates. Il s’agit de produits chimiques connus pour causer des dommages sur la santé de l’homme, notamment sur le système endocrinien. Quant aux colorants chimiques, ils contiennent la plupart du temps des produits pétrochimiques, également très nocifs. Afin d’éviter ces toxines, privilégiez alors l’absence de parfum ou de colorant ajouté qui peuvent être remplacés par des parfums naturels comme ceux des nombreuses huiles essentielles.

  • Lire attentivement les étiquettes expliquant leur contenu

Vous l’aurez compris, colorant et parfum ajoutés sont à proscrire des produits ménagers que vous achetez. Pour cela, il vous faut lire attentivement les étiquettes afin de vous assurer de leur contenu avant l’achat. Sachez également que la présence du détail des ingrédients est gage de confiance: vaut mieux ne pas acheter un produit non détaillé. Cela pourrait montrer l’intention de cacher les ingrédients de la part de la compagnie qui le fabrique. Dans les produits ménagers, les ingrédients toxiques à éviter sont les suivants :

  • Phtalates
  • Perchloroéthylène
  • Triclosan
  • Composés d’ammonium quaternaire
  • 2-Butoxyéthanol
  • Ammoniac
  • Chlore
  • Hydroxyde de sodium

 

  • Choisir des produits de marques respectueuses de l’environnement

Avant de faire vos achats de produits ménagers, renseignez-vous sur les marques fabricants des produits ménagers qui sont véritablement respectueux de l’environnement. En effet, un certain nombre de compagnies se sont lancées dans la vente de ce type de produits sains et vous assurent de trouver des produits ménagers efficaces en plus de cela. Pour ne pas vous faire tromper par des produits faussement écologiques, vous pouvez notamment vous référer aux différents programmes présents en Amérique du Nord qui les contrôlent :

  • Le programme de certification canadien EcoLogo garantit que les produits sont respectueux des normes environnementales
  • L’organisme indépendant Ecocert garantit également le respect des normes environnementales des produits ménagers.
  • Réduire la quantité de produits ménagers utilisés

Choisir un produit ménager écologique, c’est également faire en sorte de réduire le nombre de produits utilisés pour nettoyer votre maison. Un nettoyage avec seulement un ou deux produits pour toutes les surfaces favorise le respect de l’environnement en réduisant notamment le nombre d’emballages. Il est souvent inutile d’utiliser un produit différent pour chaque surface, à moins d’avoir affaire à une surface très fragile par exemple.

  • Concevoir ses propres produits ménagers écologiques

Dans la même lignée que la réduction de la quantité de produits ménagers utilisés et de leurs emballages, il est possible de réaliser vos produits ménagers écologiques vous-même, à l’aide de quelques ingrédients naturels. Les ingrédients de base des nettoyants ménagers sont presque toujours les mêmes et les recettes des produits sont relativement simples et rapides à réaliser. Ces produits ménagers maison vous permettront par exemple de faire des économies qui pourraient vous permettre de vous offrir un ménage de printemps réalisé par des professionnels, avec des produits ménagers écologiques bien sûr !

Leave a Comment (0) →

Dégât des eaux: que faire pour réduire l’humidité?

Vous avez été touché par une inondation ou un dégât des eaux et vous demandez que faire ? Même si sécher une maison ou un bâtiment commercial ne se fait pas facilement lorsque l’on ne possède pas le matériel professionnel nécessaire, il est possible de réduire les dégâts liés à l’humidité en adoptant quelques gestes. Voici nos conseils professionnels pour commencer à intervenir avant l’arrivée de professionnels qualifiés et expérimentés en matière de nettoyage après un dégât d’eau.

Que faire lors d’un dégât des eaux ?

  • Être prudent : en cas de dégât des eaux dans votre bâtiment, il faut toujours garder en tête de rester prudent face à cette situation inhabituelle. En effet, même si l’eau peut sembler plus inoffensive que le feu par exemple, les dommages causés par celle-ci sur la bâtisse peuvent être très importants. Certains dangers ne sont pas forcément apparents aux premiers abords. Les murs et les sols peuvent par exemple s’effriter ou encore s’effondrer et vous blesser. Si vous n’arrivez pas à estimer l’ampleur des dégâts, ne prenez pas de risques et appelez rapidement un professionnel du nettoyage spécialisé dans les dégâts des eaux. Si la situation vous semble sécuritaire et en fonction de ce que vous dira votre interlocuteur, les premières choses à faire sont de couper l’électricité et d’essayer de stopper l’eau.
  • Sortez le maximum de choses du bâtiment sous les eaux : toujours en étant extrêmement prudent face aux dangers non visibles, vous pouvez commencer à sortir tous les objets, meubles, équipements ou encore papiers importants qui sont à votre portée pour essayer de les sauver de l’eau et de l’humidité. En les sortant dans un endroit ouvert ou en les laissant au soleil, vous pourrez peut-être sauver vos biens. Il faut tout de même savoir que la moisissure peut encore se développer dans les 24 heures suivantes le dégât d’eau. Vos biens trop endommagés par l’eau peuvent aussi être placés directement dans des sacs poubelles pour faciliter le travail des professionnels du nettoyage lors de leur arrivée sur les lieux de l’incident. Si vous ne savez pas trop si un de vos biens est récupérable ou non, attendez l’évaluation d’un professionnel qui vous expliquera le processus de restauration pour chacun de vos objets, selon leur nature. Placez alors ces objets à l’air libre, dans un lieu sec et bien ventilé.
  • Aérez et déshumidifiez le bâtiment : dans la mesure du possible, en évitant de créer d’autres dégâts, aérez rapidement le bâtiment en ouvrant les fenêtres et les portes afin de faire circuler le plus d’air possible dans les pièces humides. La ventilation permet en effet de commencer à faire sécher les surfaces humides. Vous pouvez également, dans la mesure du possible, amener des ventilateurs pour compléter l’aération naturelle. Au moment des dégâts, et même bien après coup, la ventilation permet de réduire le développement de la moisissure, contrairement à la chaleur qui favorise la formation de la moisissure et des bactéries hydriques. Avant d’envisager de replacer vos biens dans le bâtiment, si celui-ci est récupérable, il vous faudra aussi mesurer l’humidité de l’air, à l’aide d’un hygromètre, appareil qui sert à analyser le niveau d’humidité.

Enfin, vous pouvez commencer le nettoyage si les lieux sont facilement accessibles, mais sachez que des professionnels du nettoyage peuvent intervenir en urgence et vous débarrasser de l’eau rapidement grâce à des machines professionnelles spécialement conçues pour cela. Vos seaux et vos aspirateurs peuvent vous aider à arriver au bout de l’eau, mais vous pouvez également vous épargner stress, fatigue et insécurité en appelant rapidement des professionnels qualifiés et expérimentés pour cette tâche de nettoyage fastidieuse après un dégât d’eau.

Leave a Comment (0) →

Quels sont les différents types de séchoirs industriels et leurs avantages?

Le séchage industriel est une opération qui permet de faire passer une surface solide d’un état humide à un état sec en quelques minutes seulement. Dans le domaine industriel, il existe différents types de séchoirs qui vont sécher des objets et surfaces de différentes façons selon la nature et les particularités de chaque surface à sécher. Voici les différents types de séchoirs industriels ainsi que leurs avantages dans le domaine du nettoyage en particulier.

En tant que particulier ou même en tant que chef d’entreprise, vous pouvez vous demander à quel moment vous avez besoin du séchage industriel, c’est à dire des différentes techniques de séchage des surfaces. Arrivant toujours sans prévenir, c’est bien lors d’un dégât d’eau, d’une fuite d’eau ou  d’une inondation qu’on se demande vers qui se tourner pour récupérer nos sols et notre matériel trempés. Si cela vous arrive, vous pouvez directement faire appel à une entreprise de nettoyage spécialisée dans le nettoyage après sinistre et le nettoyage de moisissures. L’assèchement doit être réalisé par des professionnels disponibles en urgence et ayant le matériel adéquat pour sécher efficacement vos différentes surfaces et matériels trempés. Les équipes intervenants en urgence pour des dégâts d’eau identifient les zones à sécher, assèchent la totalité des surfaces et matériaux grâce à des machines extractives d’eau, neutralisent les odeurs laissées par l’eau, nettoient les surfaces et objets salis, déshumidifient les lieux et nettoient aussi la moisissure avant que celle-ci ne se propage dans votre intérieur.

Les types de séchoirs industriels

Ventilateur industriel

Un ventilateur industriel est un type de séchoir industriel très performant et durable qui offre l’avantage d’un séchage rapide par diffusion d’air. Les ventilateurs industriels ont généralement plusieurs vitesses et plusieurs positions dont le choix déterminera la durée de séchage, mais aussi le niveau de chaleur envoyé vers la surface à sécher. Un ventilateur industriel fonctionne un peu comme un ventilateur ménager ou encore un sèche-cheveux. Plus gros que ces appareils ménagers, un ventilateur industriel peut sécher rapidement les tapis, les planchers durs, la peinture fraîche ou encore le scellant pour béton.

Les machines nettoyantes double-fonctions pour surfaces dures

Certaines machines nettoyantes pour les grandes surfaces ont également une fonction supplémentaire de séchage qui leur permet alors non seulement de nettoyer, mais aussi de sécher les surfaces dures. Leur système leur permet de récupérer l’eau sale diffusée lors de la phase de nettoyage puis de ventiler les surfaces pour les sécher parfaitement par la suite. Ces machines offrent les avantages d’être très pratiques pour effectuer les tâches du nettoyage grâce à un seul appareil et assurer un séchage dans les moindres recoins.

Les camions-usines ou extracteurs portatifs pour extraire l’eau

Lorsqu’une surface est submergée par l’eau et que le séchage ne suffit pas, il est possible de remédier à ce problème grâce à un extracteur d’eau portatif ou encore par la venue d’un camion-usine qui peut absorber la totalité de l’eau tout en préservant le restant du sol ou des matériaux. Suite à l’utilisation d’un extracteur d’eau, des nettoyeurs professionnels emploient ensuite un déshumidificateur qui permet d’assécher totalement la surface pour la remettre comme neuve.

Selon vos besoins, qu’il s’agissent d’un dégât d’eau qui nécessite un séchage rapide, d’un nettoyage des surfaces ou qu’il s’agisse d’un séchage de surface suite à un grand nettoyage, faite appel à une entreprise spécialisée et compétente dans ces tâches. L’eau pouvant en effet faire beaucoup de dégâts matériels, il vaut mieux prévenir les risques en faisant confiance aux séchoirs industriels.

Leave a Comment (0) →

Nos conseils pour purifier l’air de la maison en hiver

Allergies, stress ou encore fatigue, certains de nos maux sont parfois dus à l’air que nous respirons, surtout à l’intérieur de notre maison qui est rarement aérée l’hiver à cause des températures glaciales. L’air que nous respirons en intérieur peut en effet être plus pollué que l’air extérieur. Pour purifier l’air de notre maison en hiver, voici nos conseils.

Faire un grand nettoyage avant l’hiver

Afin d’éviter les problèmes de santé récurrents pendant tout l’hiver comme la toux, les allergies, la fatigue, les maux de tête et les maladies virales, l’intérieur d’une maison doit être sain et hygiénique, surtout pendant l’hiver où l’on a tendance à y passer plus de temps. Pour cela, prévoyez les choses et effectuez un grand ménage dans votre maison avant chaque changement de saison et surtout avant l’hiver. Éliminez la moisissure, la poussière, les micro-organismes nuisibles, les bactéries ou encore les champignons qui ont pu se loger dans votre intérieur. Seul ou par l’intermédiaire d’une entreprise de nettoyage professionnelle expérimentée, tout doit passer au nettoyage intensif à l’aide d’un aspirateur filtrant ou encore d’un nettoyeur vapeur, pour retrouver une maison saine. Enfin, faire un ménage purificateur est plus que nécessaire après des rénovations intérieures où plusieurs produits et substances ont certainement pollué l’air de votre maison.

Nettoyer votre intérieur avec des produits nettoyants écologiques

Pour préserver notre environnement des effets nocifs des produits chimiques, mais aussi pour préserver l’air que nous respirons à l’intérieur même de notre habitation, mieux vaut éviter au maximum les produits détergents agressifs dont les substances chimiques peuvent nous rendre malades. Tout aussi efficaces pour nettoyer l’intérieur d’une maison, les produits écologiques présentent les avantages d’être biodégradables et sans dangers pour notre santé. Abandonnez donc les détergents chimiques qui restent présents sur les surfaces à long terme et dont les substances peuvent être cancérigènes.

Aérer votre maison en tout temps, même en hiver !

Même si le froid est désagréable et que vous avez l’impression de gâcher de l’argent en laissant s’échapper la chaleur émise par vos radiateurs, l’aération a une importance majeure dans la purification de l’air de votre intérieur. Il est en effet, recommandé d’ouvrir les fenêtres de chaque pièce au moins 10 minutes par jour et en complément d’un bon système de ventilation intérieur pour renouveler l’air le restant de la journée. La dizaine de minutes où vos fenêtres seront ouvertes ne fera pas nécessairement gonfler votre facture d’électricité, mais permettra d’éviter que l’air que vous respirez ne vous rende malade. De plus, pour éviter que les virus et les diverses bactéries se sentent trop bien chez vous, il ne faut pas surchauffer et laisser le froid les chasser naturellement. Enfin, n’hésitez pas à ouvrir vos fenêtres lorsque vous cuisinez ou que vous bricolez.

Éviter le plus possible les produits qui cachent les odeurs

Tout comme les produits nettoyants non écologiques, les produits comme les encens, les bougies parfumées ou encore les vaporisateurs anti-odeur pour les toilettes, sont des produits très nocifs pour la santé, s’ils ne sont pas réalisés avec des ingrédients naturels et garantis écologiques. Avec leurs parfums enivrants, ils cachent les odeurs, mais diffusent de multiples substances polluantes dans l’air d’une maison, qui peuvent alors nous rendre malades. En substitution, privilégiez les encens naturels, les huiles essentielles en diffusion ou encore mieux, les purificateurs d’air qui ne diffuse rien.

Leave a Comment (0) →

8 domaines d’utilisation d’un capteur de poussière

Un capteur de poussière est un système de détection optique qui peut être intégré à un aspirateur, un nettoyeur vapeur ou encore à tout autre type d’appareil de nettoyage, ou simplement collé sur une surface dans le but de détecter les particules les plus fines comme la poussière. S’il est un objet technologique très utile dans le domaine du nettoyage, il l’est tout aussi important et utile dans d’autres domaines très différents les uns des autres.

Les utilisations possibles d’un capteur de poussière

  • Dans les hôpitaux et laboratoires: dans les centres de santé et de recherche tels que les laboratoires dont la propreté est fortement contrôlée afin de ne pas entacher leur fonction, des capteurs de poussière et de particules fines peuvent être installés afin de créer une véritable barrière préventive anti-poussière. Ils peuvent également servir à mesurer certaines substances et particules dans le but de créer quelque chose.
  • Dans le domaine du nettoyage professionnel: dans le but d’offrir des services irréprochables et une propreté impeccable, les entreprises de nettoyage professionnelles peuvent se doter d’appareils de nettoyage (aspirateurs et nettoyeurs vapeur) avec capteurs de poussière et de particules.  Lorsqu’une machine de nettoyage dotée d’un capteur de poussière s’approche alors d’un endroit très poussiéreux, un voyant rouge s’allume pour prévenir son utilisateur afin que celui-ci insiste sur le nettoyage de cette zone. Une fois la zone parfaitement dépoussiérée, le capteur prévient alors de la propreté retrouvée par un voyant vert.
  • Dans le domaine de la construction: les constructeurs et professionnels du bâtiment qui oeuvrent dans la construction de bâtiments publics, de domiciles privés, de musées ou encore de piscine peuvent avoir recours à un capteur de poussière et de particules fines.
  • Dans le domaine de l’entreposage et du transport : lorsque sont entreposés des matériaux précieux ou fragiles, que sont réfrigérés des produits périssables ou encore que des conteneurs de navires seront fermés pour une longue durée, il est possible de contrôler le bien-être des objets transportés grâce à l’utilisation de détecteur de poussière.
  • Dans le domaine industriel et notamment celui de l’automatisation et de la robotique : pour une bonne utilisation, pour la durabilité et le fonctionnement des machines automatiques les plus poussées et des robots dans les usines qui fonctionnent pratiquement sans cesse, les détecteurs de particules servent à prévenir les risques d’endommagement ou encore de panne qui arrêterait tout un circuit de fabrication.
  • Dans le domaine de l’agroalimentaire: tout comme dans le domaine des transports, l’agroalimentaire peut se servir d’un détecteur de particules fines dans le but de préserver la marchandise, donc les aliments du contact avec des particules. C’est le cas lors du séchage du thé, de la viande, des céréales, mais aussi lors de l’entreposage des marchandises ou encore dans les caves à vin.
  • Dans le domaine de l’énergie et des technologies : pour mesurer le niveau de poussière, mais aussi de particules dans l’air comme la pollution, pouvoir créer des technologies de pointe dans le domaine de l’énergie, les capteurs de poussière peuvent être d’une grande utilité. Disposés sur les éoliennes ou encore dans les villes, ils détectent et mesurent entre autres le niveau de particules de pollution.
  • Dans le domaine de la météorologie : pour mesurer, étudier et pouvoir anticiper le temps qu’il fera, mais aussi prévenir de risques météorologiques, les météorologues peuvent se servir d’appareils de mesure, mais aussi de détecteurs disposés sur des satellites. Les détecteurs permettent en fait de visualiser et de matérialiser les trajectoires des particules pour anticiper et pouvoir prévenir des activités climatiques.
Leave a Comment (0) →
Page 5 of 12 «...34567...»

AIR MILES

Nous sommes désormais partenaire Air miles!
Voyez nos promotions!